Anne Hidalgo : Kim Kardashian sera « toujours la bienvenue à Paris »

Humeur

Anne Hidalgo, la maire de Paris, a tenu à condamner l’agression dans la nuit de dimanche à lundi de la vedette américaine Kim Kardashian dans un hôtel parisien.
 

"Je condamne l’agression subie cette nuit par Kim Kardashian, alors qu’elle se trouvait dans son hôtel" a-t-elle dit. Elle lui fait part "de son soutien" et tient à lui dire que la star sera "toujours la bienvenue à Paris" (sic). Elle maintient sa "toute confiance en les forces de police, dans le cadre de l’enquête en cours, pour identifier et appréhender rapidement les auteurs de ces faits" (re-sic). Elle juge utile de préciser qu'il est encore "possible de se rendre dans la capitale française, de la visiter et d’y pratiquer des loisirs, dans de bonnes conditions de sécurité" (re-re-sic). Elle appelle aussi "les responsables politiques, de droite comme de gauche, dans une période de précampagne présidentielle parfois propice aux petites phrases, à faire preuve de responsabilité"…  Pas de petite phrase donc. Mais un constat qui fait frémir : outre la brutalité de l'agression, le vol porte sur une bague d’une valeur de 4 millions d’euros et un coffret de bijoux estimé à 6 millions. Soit un total de 10 millions d'euros. C'est juste le montant de l'enveloppe promise par Jean-Marc Ayrault il y a 15 jours pour… relancer le tourisme à Paris.
 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Bague de 4 millions et coffret de bijoux à 6 millions volés. Et cela fait la une des journaux télévisés ? Pendant ce temps là la plupart des Français sont confrontés à des difficultés financières. Surtout que ces bijoux doivent être assurés. Oui Mme HIDALGO peut accueillir à bras ouvert cette star de télé réalité.Elle a dû dans l’après midi aller se racheter des bijoux et aussi des vêtements de luxe…C’est sûr à Paris elle sera toujours la bienvenue !

  2. Elle est la bienvenue, sans doute, sauf qu’elle n’a pas du tout envie de revenir !
    Pas plus que les jeunes petits touristes chinois dévalisés à la porte de leur hôtel, et qui n’avaient, eux, pas du tout les moyens de se payer de nouvelles vacances à Paris.
    De toutes façons, ils n’ont pas envie d ‘y revenir non plus, et ne vont certainement pas se priver, de retour chez eux, d’expliquer à leurs amis pourquoi il vaut mieux mettre ses économies ailleurs que dans un voyage en France.
    Car, racontant leur expérience, ils ne diront pas « à Paris », ils diront « en France ».
    Et, vous trouvez que ce n’est pas grave, Madame ?

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *