Azerbaïdjan : des curistes se soignent au mazout

Humeur

En Azerdaïdjan, le pétrole qui sort des sols de Naftalan, une petite ville de quelque 10.000 habitants, est utilisé à des fins curatives…

Selon le Huffingtonpost, les propriétés de ce pétrole ont été découvertes par hasard il y a de nombreuses années, lorsqu’un chameau laissé pour mort à proximité d’une flaque de mazout aurait été guéri. Puis, les sanatoriums sont apparus et des méthodes de traitement ont été développées. Dans les années 80, Naftalan accueillait plus de 70.000 curistes par an.

Mais cette saine activité a été brutalement stoppée lorsque la guerre a éclaté, en 1988, entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Presque tous les sanatoriums sont reconvertis en abris pour les réfugiés du conflit…

Aujourd’hui, l’activité renaît petit à petit. Et sur place, les curistes sont ravis. « C’est si agréable » dit l’un d’eux. « C’est un cadeau de Dieu » dit un autre… Ce traitement original consiste à s’immerger nu pendant dix minutes dans une baignoire remplie de mazout chauffé à 38 degrés. Seule contrainte : éviter de fumer…

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *