Ce pilote de la South African Airways travaillait sans licence depuis 20 ans

Humeur

William Chandler, un pilote au service de la South African Airways (SAA), vient d’être limogé pour avoir utilisé des faux documents afin d’obtenir sa place dans le cockpit.

Après un incident dans l’espace aérien suisse, en novembre dernier, une enquête a permis à la compagnie nationale sud-africaine de confondre l’usurpateur. William Chandler pourrait être poursuivi par la compagnie et contraint de rembourser les billets gratuits dont il a bénéficié. L’aviation civile sud-africaine, censée renouveler les permis des pilotes tous ans, est aussi sur la sellette. Une chose est certaine : les ressources humaines de South African Airways n’ont pas validé un système qui fait pourtant ses preuves, la validation des acquis de l’expérience (VAE).

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. C’est un peu juste comme article!
    Qu’a fait l’usurpateur, pilotait-il sans connaissances aucune, jusqu’où allait son imposture ?
    Allez au fond ou n’en parlez pas.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *