Comment cette compagnie fait les poches de ses passagers…

Humeur

Vous connaissez la compagnie italienne Blue Panorama Airlines ? Non ? Tant mieux. Cette compagnie romaine basée à Milan a trouvé une astuce pour faire les poches de ses clients.

Sur Tripadvisor, les réclamations vont bon train…

Comment ? Tout simplement en facturant des frais (60 euros pour un aller simple) aux passagers qui lors de leur réservation ont oublié de donner leurs prénoms secondaires inscrits sur leur passeport.

Idem pour les passagères qui ont donné leur nom d’épouse en omettant d’indiquer leur nom de jeune fille… Il n’y a pas de petits profits.

Cette façon de procéder semble très répandue chez cette compagnie puisque sur Tripadvisor, les réclamations vont bon train…

Il croyait avoir tout vu !

« La pire arnaque !!!! » dit Caror800 qui constate que si « vous avez le malheur de n’avoir donné que votre premier prénom pendant la réservation, ils vous font payer 50 euros plus des frais de dossier de 10 euros« .

Idem pour Frédéric qui observe que « le coup du prénom ou du nom mentionné par plusieurs personnes (…) semble être la grande spécialité de cette compagnie« .

Immobatec, elle aussi a dû s’acquitter d’un supplément de 60 euros, à cause de son nom de famille inscrit à la place de son nom de jeune fille, alors « le nom matrimonial est bien mentionné sur la carte d’identité« .

Quant à Ben B, il croyait avoir tout vu ! Mais « avec blu-panorama c’est le top ! Mieux que mieux ! Pour ne pas avoir noté nos deuxièmes prénoms alors que cela ne nous a jamais été demandé, nous avons dû nous délester de 5 X 50 euros de taxes. Une escroquerie qui semble bien rodée !! C’est beau le low-cost« .

On s’arrêtera là, mais la liste des clients mécontents est impressionnante.

Seul point positif : au Guinness world records des d’avis négatifs, Blue Panorama Airlines l’emporterait haut les mains !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *