Comment la SNCF peut-elle entretenir ses voies… sans glyphosate ?

Humeur

Chaque année, la SNCF utilise de 35 à 38 tonnes de glyphosates, ce désherbant, qui, accusé d’être cancérigène, sera interdit en France en 2021. La SNCF cherche des alternatives…

Pour la SNCF, l’enjeu est de taille car les herbes folles qui poussent de façon anarchique sur les voies posent un sérieux problème de sécurité. Du coup, le transporteur cherche d’autres solutions. Mais c’est compliqué. En avril dernier, le responsable de la maintenance de l’infrastructure déclarait à propos du remplacement du glyphosate, « on a plusieurs solutions, on a encore beaucoup d’incertitudes sur les coûts, sur l’efficacité, sur l’impact environnemental ». Bref, les chercheurs cherchent. Mais ne trouvent pas. Reste le désherbant thermique… Mais ça ne va pas arranger le réchauffement climatique !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *