Comment voyager sans émettre de CO2 ?

Humeur

La jeune suédoise Greta Thunberg qui lutte inlassablement contre le réchauffement climatique et qui stigmatise les voyages en avion, a récemment débarqué à New York après 15 jours de traversée de l’atlantique à bord d’un voilier « zéro-émission » dont on n’ose évoquer le coût. Sailsquare, une plateforme de voyages en voilier, a saisi cette opportunité pour présenter une étude qui démontre que l’avion émet davantage de CO2 que le voilier. Les conclusions sont saisissantes…

Premier enseignement décoiffant : « le vélo et la marche à pied sont sans aucun doute les moyens de transport les plus écologiques pour voyager ».

Surprise, comme « il n’est pas réaliste de penser que l’on va marcher ou pédaler depuis chez soi pour se rendre à son lieu de vacances, (…) il est préférable d’emprunter le train, le bus ou le covoiturage autant que possible, particulièrement pour les courtes distances ». Les courtes distances c’est 1 à 2 heures d’un avion qu’il ne faut pas prendre. Pas simple.

Pour aller en Corse, aux Baléares, dans les Cyclades ou en Sardaigne, l’étude préconise qu’il vaut mieux privilégier le bateau à voile… En effet, « les voyages en voilier sont six fois plus écologiques qu’en ferry et dix-huit fois plus qu’un paquebot ». Pourquoi hésiter ? Surtout qu’avec les RTT, les Français ont vraiment le temps.

Enfin pour aller plus loin, comme à New York par exemple, l’étude montre qu’à l’instar de la jeune suédoise Greta Thunberg, le bateau à voile est le moyen le plus écologique pour s’y rendre.

Cela dit, avec près d’un million de touristes français par an qui se rendent à New York, il y aura pas mal de monde sur l’Atlantique… Quel progrès !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *