Deux employées de la SNCF inventent une agression pour obtenir des congés

Humeur

Le Parisien rapporte cette étonnante affaire de deux femmes, agents d’accueil de la SNCF, qui ont inventé leur agression pour obtenir des arrêts de travail. L'histoire commence simplement : vendredi dernier, en début de matinée, les deux femmes sont agressées par deux jeunes ados à la gare du champ de courses de Soisy-Enghien. La police arrive sur les lieux alors que l’une des victimes gît encore au sol. Avec l’aide des caméras de la ville, les deux agresseurs sont rapidement retrouvés. Agés de 15 et 16 ans, ils restent tellement flous dans leurs explications qu'ils finissent par semer le doute dans l'esprit des enquêteurs. Finalement, l’un d’eux reconnaît que l’agression avait été commanditée par les deux employées de la SNCF quelques jours plus tôt, pour 200 euros. Celles-ci ont d'ailleurs fini par reconnaître les faits, expliquant avoir inventé l’agression pour obtenir des arrêts de travail. L'une voulait du temps pour se consacrer à la danse et l'autre souhaitait rejoindre sa famille en Guadeloupe. Elles encourent jusqu’à six mois de prison et 7.500 euros d’amende. De plus, elles ont été suspendues et seront présentées devant un conseil de discipline. Ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est qu'aujourd'hui, on ait encore besoin de monter une histoire aussi compliquée pour obtenir un arrêt de travail.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *