En arrêt maladie, il fait des courses cyclistes…

Humeur

Un homme victime de problèmes de dos a obtenu un arrêt maladie en avril 2017. Dès le lendemain, il participait à une course cycliste locale de 250 kilomètres…

 

Selon Le Télégramme, son employeur et la caisse primaire d’assurance maladie soupçonnent une simulation de maladie. L’affaire est donc portée devant les tribunaux. Pour la présidente du tribunal, le mensonge est évident : « Vous saviez que votre employeur n’allait pas vous accorder votre journée. Or, votre équipe cycliste était déjà engagée, elle devait impérativement être composée de cinq coureurs sous peine d’être disqualifiée. Vous vous coincez le dos la veille. Avouez que c’est quand même une drôle de coïncidence… ».

Ce à quoi il répond : « Je n’ai pas simulé. (…) Mon médecin ne m’a jamais dit de ne pas faire de vélo ». Imparable.

Sauf que selon l’avocat de la sécu « il n’a pas respecté le repos total prescris pendant son arrêt maladie ». Imparable également.

Surtout qu’à plusieurs reprises, l’arrêt de travail a été prolongé au rythme des différentes compétitions sportives auxquelles il a participé….

Cela dit, la sécu n’est pas raisonnable non plus. Je me rappelle d’une campagne télé où elle martelait : « Mal de dos ? Le bon traitement c’est le mouvement »…

Faudrait savoir.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *