Fausse alerte à la bombe, elle doit rembourser plus de 80.000 euros à la police

Humeur

Le journal suisse Le Matin rapporte cette singulière histoire à la soirée du 26 juillet avec un appel au service des douanes de l'aéroport de Genève-Cointrin.La femme leur explique que son mari lui a volé de l'argent et qu'il va prendre l'avion le lendemain avec sa maîtresse pour partir en vacances. Quelques minutes plus tard, elle rappelle pour préciser que la maîtresse aura une bombe dans ses bagages. Ce deuxième appel déclenche une alerte générale à l'aéroport, les frontières sont placées sous surveillance, et des dizaines de policiers sont mobilisés. La femme est rapidement identifiée, et interpellée à son domicile à Annecy et écope déjà de 6 mois de prison. Et comme si cela ne suffisait pas, la police genevoise lui réclame également 90.000 francs suisses, soit 82.000 euros, pour le remboursement de la mobilisation des forces de l'ordre. Selon le patron de la police, "cette somme correspond aux 145 policiers engagés à raison de 100 francs de l'heure, en ajoutant les frais de repas, les boissons et les deux chiens de la brigade canine engagés". Ca fait un peu cher la crise de jalousie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *