France/Maurice : la bataille de l’île Tromelin n’aura pas lieu

Humeur

Tromelin vous connaissez ? Il s’agit d’un petit îlot de l’océan perdu à l’est de Madagascar. Ce n’est pas bien grand (1,5 km de long sur 700 mètres de large) mais c’est à nous.

 

La France, par le truchement de notre histoire chaotique, a pris possession de cette bande de sable en 1722 alors qu’une frégate française passait par là, un peu par hasard…

 

En 1760, un navire français y fait naufrage. Les membres de l’équipage s’en sortent et promettent aux 80 esclaves restant de revenir rapidement les secourir… Promesse de politicien, c’est seulement 15 ans plus tard, qu’une expédition conduite par le chevalier de Tromelin (d’où le nom ;)) vient récupérer les survivants, sept femmes et un nourrisson.

 

Depuis 1976, Maurice nous réclame Tromelin. Non pas que ce minuscule bout de terre où vivent quelques crabes et tortues présente un enjeu majeur, mais c’eest plutôt pour sa formidable zone de pêche de plus de 280 000 kilomètres carrés qui va avec !

 

L’affaire est même montée jusqu’ à l’Onu. Dans leur grande sagesse, Mitterrand, puis Sarkozy, ont voulu jouer l’apaisement en proposant d’y lâcher un bout de notre souveraineté. Ce qui ne manque pas depuis, à chaque fois que la question est abordée, de provoquer un tollé chez nos députés et politiciens souverainistes.

 

Ceux-ci devaient encore en débattre mercredi dernier. Mais le gouvernement a préféré retirer la question de l’ordre du jour.

 

La bonne nouvelle, c’est qu’avec le réchauffement climatique, d’ici 10 ans, il n’y aura même plus de débat !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *