Glyphosate : Pourquoi la SNCF est dans la mouise !

Humeur

La SNCF qui consomme à elle seule 0,4% du glyphosate utilisé en France pour entretenir ses voies ne voit pas d’un très bon oeil l’interdiction d’utiliser le désherbant à partir de 2021…

« Aujourd’hui, on n’est pas capable de dire qu’on sera prêt en 2021 », a indiqué Michel Morin, le responsable des voies ferrées chez SNCF Réseau, au Figaro. « Ce qui est sûr, c’est qu’on fait le maximum pour être au rendez-vous. C’est une course contre la montre ». « On n’a pas une solution miracle mais on a plusieurs solutions», a ajouté Thomas Joindot, responsable de la maintenance de l’infrastructure. Mais « on a encore beaucoup d’incertitudes sur les coûts, sur l’efficacité, sur l’impact environnemental et sur les délais ». Actuellement la SNCF dépense 30 millions d’euros par an pour traiter les voies et les pistes. Après l’interdiction du glyphosate, la facture pourrait atteindre 500 millions…

C’est sûr que pour traiter à la binette 30.000 kilomètres de lignes, il va en falloir des jardiniers !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *