La Baie des Anges au milieu des Balkans

Humeur

Appâtés par de bons tarifs sur un comparateur, quatre copains tchèques décident de s’offrir une petite escapade ensoleillée à Nice. Sauf qu’ils se sont retrouvés à 1 500 kilomètres de là, au cœur d’une cité industrielle perdue au milieu des Balkans.

 

Méconnaître « l’aurtografe », être un brin étourdi peut entrainer bien des désagréments. C’est l’histoire qui est arrivée à quatre amis tchèques qui s’apprêtaient à goûter aux charmes de la Promenade des Anglais, et qui ont finalement atterri à Nis, bourgade de 250 000 habitants dans le Sud de la Serbie. Certes, la troisième ville du pays dispose d’une jolie citadelle qui accueille chaque été un grand festival de jazz. Certes elle est réputée pour son industrie du caoutchouc. Mais ce n’est pas ce qui intéressait notre bande de potes. S’apercevant de leur « étchèque », ils ont loué une voiture et immédiatement poursuivi leur voyage en direction de l’aéroport de Sofia en Bulgarie. Pour aller où ? On ne sait pas ! On pourrait leur suggérer la jolie ville de Brest en Biélorussie. Cette histoire n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle qui est arrivée à un couple belge. Voyageant en car, ils pensaient dépenser un peu d’argent au casino de Monaco. Malheureusement, c’est à Munich qu’ils sont arrivés. Tout ça parce que Munich en italien se dit Monaco. Oui je sais, c’est pas facile !

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *