La carte bleue d’Obama refusée au bistrot

Aux Etats-Unis, le président Obama est vraiment un président "normal". Sa vie est comme la nôtre, faite de tous ces petits riens qui pimentent plus ou moins délicieusement nos existences.Tiens, pas plus tard qu'il y a une semaine, il est allé dans un restaurant à New York durant l'Assemblée générale de l'Onu. A la fin du repas, au moment de payer, sa carte de crédit a été rejetée. Bref, comme tout le monde. "J'ai essayé d'expliquer à la serveuse que j'avais bien payé mes factures", a t-il raconté, mais celle-ci s'est montré intraitable. "Heureusement Michelle avait la sienne !" a t-il conclu. Aux Etats-Unis, ils sont vraiment durs avec leurs élus. En France, côté argent, nous sommes tout de même moins tatillons. La preuve : un simple secrétaire d'Etat peut vivre tranquillement durant de longues années sans payer, ni ses impôts, ni ses contraventions, ni son loyer, ni son EDF, ni même son kiné…  Et tout ça, sous une présidence "normale". Sous une présidence "anormale ", on pourrait faire encore beaucoup mieux !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *