Le Massif Central, candidat aux Jeux Olympiques

Humeur

Saint-Urcize, Laguiole, Brameloup et Nasbinals, quatre villages de l'Aubrac, magnifique plateau du sud du Massif Central, affirment vouloir accueillir les Jeux olympiques d’hiver 2022, face à Pékin, Stockolm, Oslo, Almaty (Kazakhstan), Cracovie (Pologne) et Lviv (Ukraine)… Dans les colonnes de Centre Presse, Philippe Reversat, responsable du ski à Saint-Urcize (1100-1400 m), explique non sans humour que sa station compte "510 habitants l’été, une centaine l’hiver, six pistes de ski alpin, trois téléskis et 35 km de pistes de ski de fond", où "pour sept ou huit euros, un débutant peut skier toute une journée". Bref, tout ce qu'il faut pour une manifestation d'envergure. "Quand on voit ce que Vladimir Poutine est capable de faire à Sotchi" dit-il encore, tout est possible. Il n'a pas vraiment tort. "Ici, nous nous appuyons sur des bénévoles, nous n’exploitons personne" et "chez nous, tout est déjà en place ". On apprend encore que l’hébergement des athlètes et des spectateurs se fera dans des gîtes. Par ailleurs, Brameloup accueillera le biathlon et le géant, Nasbinals le bobsleigh, Laguiole le saut à ski et Saint-Urcize, l’hectomètre lancé, "une nouvelle épreuve", car "nous n’avons pas assez de hauteur pour un kilomètre lancé". Seule difficulté, mais de taille : le dépôt des dossiers auprès du Comité international olympique est clos depuis le 14 novembre 2013… Reste plus qu'à se préparer pour 2026.

À lire aussi
Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *