Le reportage de TFI qui glace les Québécois

Humeur

Suite à la diffusion d'un reportage dans le 13h de TF1 le 27 décembre dernier consacré au Québec, le ministre du Tourisme de la province canadienne a réagi à l'avalanche de clichés entendus. "Les images sont magnifiques et on se réjouit de l'intérêt de TF1 à couvrir le tourisme hivernal au Québec, mais malheureusement, c'est empreint de nombreux clichés qu'il faut combattre", a-t-il dit sur la chaîne TVA Nouvelles. Avant de poursuivre : "malheureusement, j'ai souvent l'impression que certains journalistes arrivent ici avec, déjà, un imaginaire du Québec qu'ils cherchent à conforter plutôt qu'à s'émerveiller face à ce qu'est le Québec moderne présentement". Il faut dire que lorsque l'on regarde le reportage on ne peut pas lui donner vraiment tort. Le commentaire du journaliste d'abord. Il est lénifiant. Tous les clichés y passent : "Sans ses huskys, l'homme est ici perdu, isolé dans un silence presque étourdissant". Ou encore : "Dans cette région recouverte de blanc huit mois de l’année, il faut apprendre à vivre avec le froid et la glace". Et de conclure : "À Québec, les habitants blaguent souvent que leur région ne compte que deux saisons : l’hiver et le mois de juillet". Sa voix ensuite. Elle est apocalyptique ! On a le sentiment qu'il couvre une guérilla en Centre-Afrique ou un typhon aux Philippines. Voilà un reportage qui fait bien froid dans le dos !

À lire aussi
Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (4)

  1. Il s’agit d’un reportage dont le seul objectif est de promouvoir le tourisme dans la région de Québec. Comprenez-moi je parle de la ville de Québec et ses environs et non de la province dans son ensemble. Le présentateur est très clair dès le début du sujet. On nous présente en 4m30 quelques-unes des activités hivernales à faire pendant l’hiver. Il est vrai que la voix off du reportage est d’une tonalité assez dramatique et qu’il ne neige pas durant 8 mois de l’année…
    Ce que je trouve le plus drôle en revanche, c’est le nom de la journaliste Amélie Geffroy!

    1. Vos remarques font plaisir à entendre. Et vous avez tout à fait raison, c’est de la ville de Québec dont il est ici question. Mais le mal est fait. Plusieurs imaginaires auront été frappés par les degrés. Il aurait été pertinent de mentionner que le froid québécois est sec donc plus facile à prendre et que l’on apprécie aussi ses effets purificateurs et vivifiants. Les images n’étaient pas non plus complètement représentatives. Notre Ministre du tourisme a bien raison en disant que le Québec en hiver, ce n’est pas que ça! Les grands espaces enneigés, le soleil éclatant, les belles auberges de bois ronds, la motoneige qui nous promène de lacs gelés en refuges sympas, la pêche sur la glace, la table généreuse et les gens à l’accueil légendaire. Des clichés peut-être mais n’en demeure que ceux qui ont vécu l’expérience et les experts du tourisme comme vous le savent, le Québec en hiver c’est fun, on s’amuse et c’est tout à fait original!

  2. L.activite hivernale en chiens de traineaux est très populaire lorsque les touristes dont les français lorsqu.ils viennent l’hiver au Quebec. Le contact avec la nature est genail. La neige permet ce genre d’activite de la mi-decembre au debut avril, selon la fonte de la neige. 8 mois d’hiver c’est franchement exagéré. Le printemps est necessaire pour la récolte du sirop d’erable. L’ete est de juin au debut septembre permettant l’observation des mammiferes marins. Sans parler des couleurs d’automne très recherchées par de nombreux visiteurs en octobre et novembre. A bientot! Je vous souhaite une Bonne Année!

  3. ….et depuis quand va-t-on croire tout ce que racontent les médias ? La presse ces derniers temps ne manque pas de faire des erreurs puisque si l’on s’en tient aux articles, les français achèteraient 6 euros leur litre de lait et les Québécois vivraient 8 mois de l’année en hiver !
    C’est tout de même un bon reportage qui fait parler de la Belle Province et c’est l’essentiel car voyons, si le Québec et le Canada étaient réputés pour leurs plages de sable blanc et leurs cocotiers, cela se saurait 😉 ..

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *