Les enfants, un nouveau fléau en vacances ?

Humeur

Aujourd’hui nous allons parler d’un véritable fléau en vacances : les enfants ! Surtout ceux des autres. Une sympathique touriste belge en a fait la terrible expérience, cet été, à Maurice… Elle raconte ses malheurs à RTL Belgique.

« Passer des vacances avec des enfants, ce ne sont pas des vacances ! »

Elle s’appelle Jessica et raconte avoir « payé ce voyage presque 3.000 euros ». Ce qui « représente beaucoup de privation pendant plus d’une année pour pouvoir me payer la tranquillité et le calme ». Mais une fois à l’hôtel, tout part de travers. « Que ce soit au restaurant de l’hôtel ou sur la plage, tout est gâché par les gens qui viennent avec leurs enfants ! ». « Ça crie et ça pleure sans arrêt, ça joue avec les couverts »… « Ça court entre les tables. Sur la plage, ça lance du sable et forcément nous sommes éclaboussés ! Ça court dans les couloirs, ça crie dans les couloirs, et ça empêche de regarder le spectacle du soir. Matin, midi, soir, l’histoire est sans fin ». Un vrai cauchemar, mais que faire contre « ça » ?

« Je suis fâchée » poursuit-elle. « Ces gens se croient au camping et font chier tout le monde avec leurs gosses ! De plus, passer des vacances avec des enfants, ce ne sont pas des vacances ! Si tout le monde devait prendre son chien, son chat, son serpent à l’hôtel, on ne s’en sortirait pas ! On trouve des solutions et on les fait garder, afin de ne pas gâcher le séjour des autres ! », s’énerve-t-elle.

Pas faux ! Et si on les mettait en cage ?

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Ma pauvre si j’avais 3 secondes je vous p laindrai.votre vie doit être triste,mais malheureusement c’est avec des gens comme vous que le monde devient si agressif,conseil restez chez vous.moi ne vous déplaise j’aime les enfants et leur joie de vivre de tout mon coeur.

  2. Et les cons on en fait quoi ?
    Une chance pour cette dame, il existe des hôtels réservés aux plus de 16 ans. En revanche dommage pour nous : à ce jour encore aucune mesure anti cons

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.