Les noms les plus imprononçables de 2018 selon Babbel !

Humeur

Babbel, une application bien pratique en déplacement qui aide à parler une langue étrangère, a fait un petit inventaire des noms les plus écorchés dans le monde en 2018…

 

Comme Pyeongchang, la capitale olympique de la Corée du Sud, dont la prononciation a été particulièrement massacrée cette année. Alors que c’est pourtant facile à prononcer, il suffit de dire « pi-yung-chong ». A vous.

Autre massacre : le prénom d’Eugénie d’York, la fille de Sarah Ferguson. A l’anglaise, Eugénie se prononce littéralement «you-ju-ni ». C’est pourtant simple. A vous.

Autre nom saccagé, celui de Novak Djokovic, le joueur de tennis serbe. Sachez qu’il faut prononcer le « j » comme un « i », c’est-à-dire « dio–ko-vitche ». Facile. A vous.

Egalement écharpé, le nom d’Emily Ratajkowski, une influenceuse de mode. Pour une raison qui m’échappe, le « j » devient maintenant muet et il faut prononcer « ra-ta-kov-ski ». A vous.

Bien esquinté aussi le nom d’Asia Argento, une actrice italienne qui a été également l’une des victimes du producteur/prédateur sexuel Harvey Weinstein. Son nom se prononce « ar-djaine-to ». A vous.

Tiens, puisqu’on en parle, Harvey Weinstein justement. Son nom a été l’un des plus vandalisé. En fait, son nom de famille se prononce « ouaïn-stine ». Simplissime ! A vous.

Puisque vous avez lu jusqu’ici, c’est que vous avez un peu de temps libre. Alors tentez de répéter à voix haute dans un endroit public et le plus vite possible la phrase suivante : « Combien font ces six saucissons-ci ? Ces six saucissons-ci font six sous. Si ces six saucissons-ci font six sous, ces six ces saucissons-ci  sont trop chers… ». A vous.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *