Les voyages en autocar fatiguent les footballeurs

Humeur

Les joueurs du Bayern ont de la chance : Ils vont affronter des joueurs lyonnais, émoussés par des longs trajets en autocar.
Le footballeur est douillet. Dimanche soir, après son match à Bordeaux, les Lyonnais ont pris le car pour rentrer chez eux. C'est vrai, c'est long, comme l'a dit Cris, le capitaine de l'équipe : "Sept heures dans un bus, ce n'est pas facile. Cela fait longtemps que je n'avais pas voyagé comme cela. J'étais petit". A peine arrivés, déjà repartis. Lundi, il a fallu s'avaler les 750 km qui séparent Lyon de Munich où ils vont jouer mercredi la demi-finale de la Ligue des champions. Lors de la dernière journée de championnat, les joueurs monegasques ont du aussi utiliser les transports terrestres pour jouer à Lille. Ils en ont pris quatre. Même le grand Barça, qui doit se rendre à Milan en autocar pour affronter l'Inter est en colère : "Obliger une équipe à faire un voyage en autocar c'est une affaire d'un autre temps". Voilà qui doit faire plaisir aux équipes de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) dont l'une des principales missions est de valoriser l'image de l'autocar. Cela vaut peut être le coup de risquer une petite pièce sur une victoire de l'Inter et du Barça…

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *