Lumières qui brillent

Humeur
La cathédrale Saint-Jean à Lyon @DR

La Fête des Lumières de Lyon s’exporte sur le rivage de la mer de Chine, à Hong Kong précisément. De nombreux artistes, locaux et étrangers, ont été mobilisés durant trois jours pour illuminer davantage certains monuments de l’ex-colonie britannique.

 

Des inuits sur la Poste centrale, des bambous lumineux ou un aquarium dans la maison de l’Ancienne mission française… Bienvenue à Lumières Hong Kong, concept exporté de la Fête des Lumières à Lyon. L’ex-colonie britannique se pare de mille feux, une façon pour elle de lutter contre la pauvreté de son paysage artistique. Une initiative qui mérite d’être saluée alors qu’ici à Paris, une centaine de forains et de manifestants ont perturbé mercredi dernier la cérémonie d’inauguration des illuminations de Noël des Champs Élysées. Certains médisants jugeront que les perturbateurs n’ont pas la lumière à tous les étages. Mais n’allons pas trop vite, et gageons que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

 

Heureusement à Lyon, tout s’annonce bien. Après une édition 2016 réduite, la Fête des Lumières devrait attirer des centaines de milliers de visiteurs du 7 au 10 décembre. C’est aussi sur cette période que va se dérouler le congrès Selectour. Et là ce sont d’autres lumières qui vont briller.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *