Pour ne pas payer la surcharge bagage, il enfile les vêtements de sa valise

Humeur

En Islande, à l’aéroport de Keflavik, un touriste souhaitant prendre un avion à destination de la Grande-Bretagne s’est vu refuser sa carte d’embarquement au comptoir de British Airways, car il ne voulait pas payer la surcharge bagage…

Il se dit victime de préjugés raciaux

Il a ensuite décidé d’enfiler plusieurs vêtements, mais le personnel de BA n’a pas été dupe ce qui a déclenché l’ire du passager pingre, a raconté un journal local, l’Iceland Monitor.

On l’a donc prié poliment mais fermement de quitter le comptoir d’enregistrement avec l’aide d’un agent de sécurité.

Le jour suivant, il a tenté de repartir, avec Easyjet cette fois. L’enregistrement s’est bien passé sauf qu’à la porte d’embarquement, il a été repéré puis refoulé à cause de son comportement de la veille.

A ses yeux, il a été victime de préjugés raciaux à cause de son look peu académique : dreadlocks, vernis à ongles et tenue vestimentaire plutôt décontractée.

En fait, British Airways comme Easyjet n’ont pas du tout apprécié que ce pachyderme grotesque ne devienne en plus grossier et désagréable.

 

Cela dit, même en Islande, avec 10 chemises et 8 pantalons sur soi c’est difficile de garder son sang-froid.

 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Nicolas Barbéry travaillerait-il secrètement pour British Airways ou/et Easyjet ?Parce que dire que cet homme est un « pachyderme grotesque », c’est fort !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *