Prise d’otage à Sydney : Uber quadruple ses tarifs

Humeur

La société de voiturage Uber a suscité des critiques virulentes en Australie après la flambée de ses tarifs imposés aux personnes fuyant le centre-ville de Sydney, en état de siège en raison de la prise d'otages.Selon le site d'information Mashable, Uber a exigé jusqu'à quatre fois le tarif ordinaire, pour une course minimum de 100 dollars australiens (65 euros), lorsque la nouvelle d'une prise d'otages dans un café de Martin Place, au cœur de Sydney, s'est répandue dans la rue et les médias. Un trajet de Martin Place à l'aéroport était facturé 185 dollars soit plus de trois fois le prix habituel, ont indiqué des usagers. Décidément Uber suscite le mécontentement à peu près partout dans le monde. Si on peut éventuellement mettre en doute l'éthique de cette entreprise, force est de constater qu'elle maîtrise vraiment parfaitement le yield management !
 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *