Quand des cheminots agressent des cheminots

Humeur

Bon esprit les grévistes de la SNCF ! Dans un article publié sur Franceinfo, les témoignages des pressions subies par les salariés non-grévistes par les salariés grévistes et leurs syndicats nous rappellent les heures sombres de notre histoire.

Des boîtes à lettres vidées, des casiers tagués…

Refusant de s’associer à une grève qu’il juge plus politique et peu rationnelle, ce conducteur explique les tensions quand il va travailler. La pression passe par des insultes comme « suppôt de Macron » ou « traître »… Il ajoute : « Certains ne nous parlent plus, refusent de nous serrer la main ou de manger à côté de nous. » Mieux, on apprend que certains non-grévistes ont vu leurs noms affichés sur des listes dans les dépôts, « la liste des jaunes, des renards, des traîtres ». « On trouve aussi des boîtes à lettres vidées, des casiers tagués… C’est le pack de base »…. On n’ose pas imaginer ce qu’il y a dans le pack premium !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *