Quand les Normands envahissent l’Angleterre

Humeur

C’est une histoire qui fait le buzz outre-Manche. Et même aussi de ce côté-ci du « channel », notamment depuis qu’Hervé Morin, président de la région Normandie, s’en est emparée sur Twitter et dans la presse.

A l’origine de l’affaire, on trouve une campagne de communication de l’Agence du Développement de la Normandie, lancée en Angleterre jusqu’au 23 mars. Elle devait, entre autre, comporter l’affichage dans le métro de Londres de la Une d’un journal inventé pour l’occasion. Le Normandie Times, devait y déclarer sa flamme aux Anglais dans le cadre particulier du Brexit. Problème, TFL, qui gère le métro londonien a refusé la campagne au motif que le sujet était trop sensible.

De deux choses l’une, soit l’Anglais a perdu son célèbre sens de l’humour en avalant un ballon ovale de travers samedi dernier au stade de France (le 10 mars, la France a battu l’Angleterre 22 à 16 dans le tournoi des VI Nations, cocorico !). Soit, comme le dit un de mes collègue normand, qui descend en droite ligne de Guillaume le Conquérant : « faut les comprendre ces anglais, depuis la tapisserie de Bayeux, ils sont anxieux quand on accroche des trucs au mur ».

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.