Réchauffement climatique : bientôt plus de bière ?

Humeur

Le réchauffement climatique serait en train de menacer la production d’orge et, avec elle, celle de la bière et du whisky.

 

C’est en tout cas ce que révèle Sciences & Avenir en s’appuyant sur une étude publiée dans la revue scientifique Nature Plants. Les vagues de chaleur et la sécheresse qui menacent la production d’orge auront un impact notable sur la production des boissons fabriquées à partir de la céréale : bière, mais aussi whisky. « Une baisse de la production mondiale d’orge, c’est une baisse encore plus grande de la production d’orge consacrée à la bière », explique Dabo Guan, un scientifique britannique spécialiste de l’économie du changement climatique à l’Université d’East Anglia et co-auteur de l’étude. Il précise que « les cultures de haute qualité sont encore plus sensibles ».

Il estime enfin que si le réchauffement se poursuit au rythme actuel, la production mondiale d’orge devrait chuter de 16%, soit l’équivalent de ce qui est bu en un an aujourd’hui aux Etats-Unis.

Bref, c’est l’apocalypse ! A moins que l’on ne cherche qu’à nous mettre la pression.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (3)

  1. En effet, c’est de la vente sous pression, ou bien une autre fausse nouvelle scientifique.
    À mesure que le climat se réchauffe, les endroits qui ne sont pas propices à la culture de l’orge le deviendront bientôt.

  2. Ah mince alors !!! Jusqu’à présent le réchauffement climatique j’avoue j’en avais rien à faire, mais là, non trop c’est trop, ça dépasse les limites !

  3. Ah non, trop c’est trop ! Jusqu’à présent je l’avoue, l’histoire du réchauffement climatique je m’en moquais, et même l’idée d’une bonne bière fraîche me venait à l’esprit quand on m’en parlé, mais si on ne peut même plus compter dessus ! Alors là non, si ça continue je ne vais plus voter Macron !

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *