Toulon saborde son premier festival de dessin de rue

Humeur

Toulon et la compagnie Ho ont organisé le week end dernier le premier festival international de "street painting", ou dessin de rue, sur la place d'Armes raconte Var Matin dans son édition en ligne. Dessinateurs et peintres ont employé la craie ou le pastel pour réaliser une série de fresques au sol. Le samedi, la fête battait son plein et une quarantaine d'oeuvres éphémères fleurissaient déjà çà et là autour de la place pour la plus grande joie du public. Tout allait pour le mieux. Mais le dimanche matin, horreur ! Les œuvres commencées avaient disparu. Confondant le street painting avec de vulgaires tags, le service municipal de nettoyage s'était activé toute la nuit pour redonner à la place d'Armes son plus bel éclat. Confuse, la municipalité a présenté ses excuses aux artistes et a évoqué "un manque de communication malheureux entre les services". L'année prochaine, la ville ferait mieux d'organiser un festival de sculptures sur marbre. C'est toujours plus difficile à déblayer.

À lire aussi
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *