Touristes chinois dépouillés : pour la police, c’est aux TO de prendre des dispositions !

Humeur

Plusieurs touristes chinois ont été dépouillés jeudi dernier de leurs effets personnels devant leur hôtel à Fresnes après avoir été agressés à la bombe lacrymogène par quatre truands qui ont pris la fuite.

« On ne peut pas mettre un policier devant chaque hôtel »

Selon Le Parisien, les touristes faisaient partie d’un groupe de 40 Chinois. Suite à cette affaire, Yoann Maras, secrétaire régional du syndicat de police Alliance pour le Val-de-Marne, a réagi samedi sur France Info expliquant que l’on ne peut pas mettre un policier devant chaque hôtel et devant chaque bus de touristes.

Il a ajouté que les tour-opérateurs doivent faire de l’information, pour que leurs clients asiatiques se méfient davantage. Tant qu’ils transporteront des sommes de 7 000, 15 000 ou 20 000 euros, des groupes d’individus tenteront toujours de s’attaquer à eux ».

Il a donc considéré que c’était aux « tour-opérateurs » de « prendre des dispositions » pour assurer la sécurité de leurs clients.

Eh bien oui. Et comme les policiers auront du temps libre, plutôt que de courir après les voleurs, on leur demandera de concevoir de beaux voyages !

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *