Un melon nippon ni mauvais

Humeur

On connaissait la passion nippone pour le thon rouge, qui pousse certains restaurateurs à dépenser aux enchères des sommes folles – 600 000 euros pour un animal de 200 kg en 2017. Et bien il n’y a pas que les sushis en devenir qui fassent dérailler les japonais.

Le week-end dernier, deux melons Yubari sont partis aux enchères sur l’île d’ Hokkaido pour la modique somme de 3,2 millions de yens, soit plus de 25 000 euros ! Ce qui nous donne la bagatelle de 12 500 euros pièce. Pas mal pour un Cantaloup, fut-il parfait. On ne sait pas si les heureux acheteurs ont pris le temps de bien les renifler ou de leur tâter la queue (c’est ma technique sur le marché de La Seine sur Mer pour éviter les courges). Mais en tout cas, je peux vous dire que cette histoire a dû en faire rêver plus d’un du côté de Cavaillon.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *