Un musée kitsch qui réunit Jésus, Dracula et Ceausescu…

Humeur

Un musée du kitsch roumain a ouvert ses portes la semaine dernière à Bucarest. On y trouve par exemple une représentation kitsch de Dracula, le célèbre vampire des Carpates.

Cristian Lica, propriétaire du musée est un ancien publicitaire âgé de 41 ans « passionné de kitsch » pour avoir grandi « comme tous ceux de sa génération avec le kitsch communiste » sous Ceausescu, l’autre vampire des Carpates. Au total, 215 objets sont exposés et répartis autour de six thématiques comme « Religion » (avec Jésus kitchissime !), « Communisme », « Décoration « , « Moderne, « Fais ton propre kitsch », ou encore le « Gipsy kitsch ». Car, comme l’explique encore Cristian Lica, « les référents de l’importante minorité rom de Roumanie peuvent être perçus par la majorité des Roumains comme kitsch. Mais on peut tous être le kitsch de quelqu’un » ! Sans doute. Après le Gipsy kitsch, Monsieur Lica pourrait rassembler le cinéma kitsch autour d’une thématique « Kitsch Kong », la gastronomie kitsch autour d’une thématique « Burger kitsch », et même la propreté kitsch autour d’une thématique « Kitsch net ».

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *