Une réplique d’un A320 transformée en restaurant chinois

Humeur

Un paysan chinois avait un rêve : piloter son propre avion. Comme les opportunités ne se présentaient pas, il s’est décidé à construire lui-même, au milieu de ses champs, une réplique d’un A320.

Zhu Yue, qui cultive de l’ail et des oignons, a fini par se rendre à l’évidence :  il ne pourra jamais piloter un avion : « J’ai atteint le milieu de ma vie et j’ai réalisé que je ne pourrai pas acheter d’avion, mais que je pouvais en construire un ». Toutes ses économies y sont passées, soit 374 000 dollars. S’appuyant sur des photos d’un A320 trouvées sur internet, il est parvenu, avec cinq copains, à fabriquer en taille réelle le fuselage, les ailes, le cockpit, les moteurs et la queue. Malheureusement, Zhu ne pourra pas faire voler son avion et a donc décider de l’utiliser pour ouvrir un restaurant. « Nous installerons un tapis rouge pour que chaque convive se sente comme un chef d’Etat » explique-t-il.  A bord, au lieu des 156 sièges habituels ont été installés 36 sièges de première classe pour les clients. A défaut de réaliser son rêve, au moins pourra-t-il se vanter de pouvoir permettre à des passagers de faire un retour dans un passé pas si lointain où jamais une compagnie aérienne n’aurait osé faire payer un sandwich-soda  une dizaine d’euros…

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *