5G : développer (enfin) l’internet des entreprises

i-tourisme

Le Groupe Orange organisait ce jeudi 18 avril son deuxième Business Summit au palais Brongniart de Paris. Le thème était d’actualité : le développement des usages de la 5G à destination des professionnels. 

 

 

Pour la deuxième édition du Orange Business Summit, la grand-messe BtoB de l’opérateur de téléphonie mobile, le rendez-vous était donné dans un lieu historique du 2e arrondissement de Paris : le palais Brongniart. Derrière les imposantes tours de la façade, le décor néoclassique de l’ancien palais de la Bourse tranche avec le thème de l’événement dédié à la 5G et aux innovations technologiques. A l’intérieur du Grand Auditorium, Stéphane Richard, PDG d’Orange, a introduit cette journée de rencontres par une keynote sur la 5G dans une ambiance de show à l’américaine. Si Orange s’est cette année emparé du sujet 5G, c’est qu’il est plus que jamais sur toutes les lèvres. Pourtant, son lancement semble encore lointain et son mode de fonctionnement assez flou pour de nombreux particuliers détenteurs de smartphones et entrepreneurs. 1000 entreprises étaient ainsi conviées à cette conférence, d’ailleurs dédiée aux professionnels, pour découvrir les usages futurs de la 5G.

 

S’adapter aux besoins des entreprises

 

Dernière née de la famille des générations de standards pour la téléphonie, la 5G doit permettre d’accélérer les débits mobile de plusieurs gigabits par seconde. A l’inverse, elle doit réduire les latences (temps de réponse) et absorber un trafic accru. Comme la 2G permettait d’ajouter du texte aux appels mobile, la 3G des contenus multimédias et la 4G a développé l’internet mobile, la 5G va plus loin que la simple connexion des personnes. Elle doit servir à connecter tout ce qui ne l’est pas encore, en particulier les objets. Prévu à partir de 2020 en France, le nouveau réseau mobile permettra de combiner la puissance de la fibre avec l’avantage du sans fil. Dans le secteur BtoB, le réseau doit s’adapter à de nouvelles compétences, de plus en plus pointues et à un développement accru des nouvelles technologies. Aussi le réseau mobile ne peut se permettre d’être à la traîne. 

 

Chez Orange, la 5G est pour l’instant en phase de test technique “pour déploiement cette année en phase pré-commerciale dans certaines villes”, a indiqué Stéphane Richard. Le groupe Orange doit en effet installer la 5G dans 17 villes en Europe en 2019, et se dit prêt pour une commercialisation dès 2020. Outre le fait d’être une nouvelle étape dans les usages mobiles, la 5G représente selon les mots du patron d’Orange, “un saut technologique qui annonce une véritable transformation des business models pour toutes les entreprises”. A ce titre, il a d’ailleurs été rappelé que la pénétration du numérique dans les entreprises n’était encore que de 20%, marquant ainsi la nécessité de développer cette technologie pour assurer la compétitivité du pays. Invitée de la keynote, Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a soutenu la démarche de mobilisation et d’accompagnement des entreprises entamée par Orange.

 

Des bénéfices pour tous les secteurs économiques

 

Tous les secteurs d’activités doivent être inclus dans cette transition. nous devons mettre tout en oeuvre pour que la France devienne l’un des pays leaders de la 5G”, a-t-elle souligné. Aussi bien la santé que l’agriculture, l’industrie et bien d’autres domaines sont concernés par ces multiples possibilités. Dans le domaine médical, un médecin espagnol a pour la première fois dirigé la première opération à distance grâce à la 5G à Barcelone en février 2019. Elle devrait ainsi aider à la transmission de données critiques en temps réel et à distance. Dans l’industrie, la 5G fera participer les robots à certaines opérations, notamment dangereuses et intégrera des solutions de réalité augmentée en temps réel pour les techniciens de maintenance. Dans l’agriculture, la collecte en temps réel des données permettra de cartographier avec précision des champs de culture partout dans le monde… Enfin la vie de tous les jours en sera sans aucun doute impactée. Pour les adeptes du binge-watching, il sera possible de télécharger un film en haute-définition en quelques millièmes de secondes. Et concernant les problèmes de saturation réseaux, ceux-ci ne devraient plus être qu’un lointain souvenir. Certains terminaux (stades de football par exemple) devraient pouvoir être adressés simultanément sans craindre la saturation. 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *