Cambridge Analytica : Facebook dans une crise historique

i-tourisme

Après les révélations sur l’utilisation des données personnelles du Guardian et du New York Times, Facebook s’apprête à vivre sa plus grosses crise depuis sa création. Est-on en train d’assister au début de la fin de la toute puissance des GAFA ? 

 

Remise en contexte : les deux journaux américains The Guardian et le The New York Times ont révélé que Facebook opérait depuis plusieurs années un détournement massif de données personnelles de ses utilisateurs à des fins politiques, et ce, sans leur consentement. Ces données ont notamment été récoltées lors de la campagne de Donald Trump auprès de la société Cambridge Analytica et du référendum sur le Brexit, soit au total plus de 50 millions d’utilisateurs. 

Suite à cette affaire, Facebook a très lourdement chuté en bourse lundi 19 mars et les politiques, des deux côtés de l’Atlantique, demandent des explications aux dirigeants du 1er réseau social.

 

Pour Jean-Paul Crenn, fondateur de VUCA Strategy « il est maintenant clair que Facebook a toujours su que Cambridge Analytica a dévoyé des données d’utilisateurs pour le compte de l’équipe de campagne de Trump. Mais ce n’est que le 16 mars dernier que la firme de Mark Zuckerberg a exclu, sous la pression, cette société de ses partenaires. Cette utilisation illégale des profils de 50 millions d’utilisateurs questionne de nouveau le comportement de Facebook, qui ne doit pas pouvoir continuer à s’exonérer de toute responsabilité sous le prétexte fallacieux qu’elle est une plateforme et non un media. Etre une plateforme de la taille de Facebook oblige à une responsabilité sociale, ce qui implique d’être un media et donc baisser sa profitabilité. Il en va de l’avenir de nos démocraties et le législateur devra intervenir»

 

Au delà de Facebook, cette affaire pose question sur l’utilisation des milliards de données personnelles que récoltent les GAFA chaque jour, et l’utilisation qu’ils en font. En effet, Amazon, Apple ou bien encore Google se sont, ces dernières années , chacun retrouvés au cœur de plusieurs scandales concernant l’exploitation des données. En Europe, l’offensive se poursuit avec l’application de la RGPD le 25 mai 2018, mais cela sera-t-il suffisant ? 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. Que face-book disparaisse, nos sociétés s’en porteront que mieux. Et que ceux qui ont un compte le ferme et se tourne vers la lecture de récits de qualité…

  2. Dommage que les personnes utilisant Facebook ne se rendent pas compte que cette société n’est là QUE pour faire du fric à tout prix !!!

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.