Cediv : Quel avenir pour la distribution ?

i-tourisme
Adriana Minchella, présidente du Cediv

La question demeure légitime même si elle se pose régulièrement depuis 20 ans… Devant les basculements qui se préparent, Adriana Minchella, présidente du Cediv, engage son réseau à préparer son futur.

 

En 2019, l’intermédiation continue de s’affirmer comme un modèle alternatif crédible face aux ventes directes. Sa légitimité repose sur le soutien d’une clientèle fidèle, trop heureuse de pouvoir compter sur l’expertise de professionnels capables de garantir le bon déroulement des voyages. Reste qu’il s’agit de continuer à les fidéliser et surtout de conquérir les cibles plus jeunes, biberonnées à l’internet dès leurs tendres années.

Basculement technologique

A ce constat s’ajoute aujourd’hui la transformation des modèles sur lesquels s’appuient les réservations. Les agences de voyages se préparent à vivre, une nouvelle fois, un basculement provoqué par la mutation des systèmes. Pour faire simple et sans rentrer dans la technique : la réservation d’un vol aujourd’hui s’effectue par la superposition de deux flux : celui des tarifs et celui des disponibilités (ATPCO + OAG). Pour les agences, depuis l’émergence des GDS, c’est transparent et en quelques millièmes de seconde, elles parviennent ainsi à accéder à l’ensemble des catalogues des compagnies aériennes traditionnelles pour effectuer leur réservation. Dans 10 ans, ce bel ordonnancement devrait être obsolète.

 

Le temps du changement

 

Pourtant en 2020 seulement 4% du contenu aérien transitera par NDC. A l’heure de la New Distribution Capability, le temps semble figé, tant ce chiffre semble epsilon ! Mais en 2030, les experts s’accordent pour dire que la totalité de l’offre passera par NDC et son langage XML. « Il faudrait être aveugle ou inconscient pour ne rien anticiper » déclare Adriana Minchella.

C’est pour toutes ces raisons que la présidente du Cediv vient de signer un accord avec Amadeus pour bénéficier d’un accompagnement technologique qui lui permettra de faire face à ces mutations attendues. Elle poursuit : « Pour s’assurer un développement continu et maîtrisé, il s’agit d’abord de s’adapter aux changements que notre industrie s’apprête à vivre et je pense essentiellement à la fragmentation des contenus comme à la multiplication des acteurs agrégateurs et consolidateurs. »

 

Changement technologique

Pour faire face à cette nouvelle concurrence, le Cediv compte sur la mise à disposition d’outils adaptés à la structure organisationnelle du réseau. Amadeus s’engage à fournir des outils IT en fonction des changements technologiques futurs comme l’explique Jérôme Armand Directeur Commercial Retail Amadeus : « Les métiers se transforment. Nous nous engageons auprès du Cediv à poursuivre les adaptations nécessaires, suivant les évolutions à venir, pour permettre au réseau de toujours disposer des solutions métier à la pointe de l’innovation ». La stratégie est claire : rendre le Cediv toujours plus attractif pour attirer des nouvelles agences et conforter les adhérents.

Pour valider un tel accord, Amadeus se doit de rendre accessible tout le contenu disponible sur le marché. La tâche se révèle bien plus complexe depuis la naissance de NDC. Olivia Diot Chef des ventes Amadeus explique : « L’industrie du tourisme doit intégrer la fragmentation des tarifs, la diversité des contenus et la multiplication des canaux. Nous nous appuyons sur notre Travel Platform pour permettre aux professionnels du tourisme de se connecter à tous ces nouveaux flux dans la transparence, l’indépendance et la simplicité, ce qui a toujours été notre credo. » Rappelons que cette plateforme est capable de pousser des contenus de différentes natures par autant d’API que de flux disponibles.

Dans ce contexte, l’accord avec Amadeus contribue à apporter plus d’autonomie aux agences pour qu’elles puissent garder leur indépendance dans leurs négociations commerciales tout en disposant d’outils de gestions mutualisés par le groupe comme le confirme Adriana Minchella : « Il s’agit d’accéder à tout le contenu disponible en évitant la dilution, via la plateforme d’Amadeus, dans le but d’enrichir notre expertise tout en gardant notre indépendance et notre liberté pour négocier des contrats supplémentaires. » Et Olivia Diot d’ajouter : « Et également en garantissant la cohérence dans la réservation et en nous appuyant sur des outils simples et graphiques. »

 

Les outils

 

La chaîne commence ainsi avec le socle constitué par la Travel Platform qui rassemble les différentes sources de contenu. Cette plateforme permet ensuite d’exposer ces contenus qui sont rendus disponibles via différentes interfaces comme Sell Connect, l’appli mobile, les SBT ou encore des Web services… Laurent Jousselin précise « Nous avons amélioré les outils du front pour les adapter aux profils des agences dont par exemple celles qui ne sont pas IATA. »

Adaptabilité, personnalisation et pertinence résument les bénéfices utilisateur dont les agences du CEDIV vont pouvoir bénéficier à partir de la signature de ce nouvel accord. De quoi envisager l’avenir avec davantage de sérénité.

 

Parmi les solutions retenues par Cediv via le nouveau contrat avec Amadeus.

  • Amadeus Click & Sell

Click & Sell est un outil de vente doté d’une interface 100% web, simple et intuitif. C’est un outil pensé pour des agents de voyages moins experts des formats GDS avec des profils plus « vendeurs » que « techniciens ».

  • Amadeus All Fares

All Fares est un outil graphique de recherche tarifaire permettant de comparer et réserver des bas tarifs de tout type de sources. All Fares permet un affichage +/- 3 jours et comparer les 18 meilleurs résultats. Intégré au sein de la plateforme de réservation Amadeus Sell Connect, All Fares permet d’accéder au contenu NDC.

  • Amadeus Hotel Plus

La réservation d’hôtel offre une opportunité de revenus supplémentaires aux agences et passer par Amadeus leur permet en outre de gagner en efficacité : en restant dans leur environnement de travail, en bénéficiant de tous les atouts de l’intégration (PNR unique, remontée comptable…)

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *