ET14 : le etourisme se renforce chez les institutionnels

i-tourisme

Les 10 et 11 octobre ont eu lieu la 14e édition des Rencontres Nationales du etourisme à Pau. Un événement dédié aux institutionnels du tourisme et aux innovations. Pour cette édition 2018, la valorisation des territoires et l’expérienciel étaient mis à l’honneur. 

 

« L’innovation est partout et sous toutes ses formes, cela ne se résume pas uniquement à la technologie », c’est par ces mots que Sandrine Derville, vice-présidente de la région Nouvelle Aquitaine en charge du tourisme, débute son discours. Les Rencontres nationales du etourisme ont un objectif précis : permettre aux acteurs institutionnels de rencontrer des jeunes pousses innovantes et se tenir au courant des dernières tendances en matières de etourisme. Au programme de cette 14e édition, des thèmes récurrents tels que l’intelligence artificielle, les réseaux sociaux, l’économie collaborative ou bien encore la data.

 

Pour Sandrine Derville il y a aujourd’hui un « vrai enjeux autour de la gestion de la data. Il faut que nous apprenions à collecter et à utiliser ces données, tout en étant respectueux de la nouvelle législation RGPD ». Pour les institutionnels du tourisme la data est au cœur des stratégies pour valoriser les territoires et apporter une ultra-personnalisation au visiteur. « Désormais le touriste ne se contente plus des parcours classiques, c’est un acteur à part entière dans le marché du tourisme. Il a accès à beaucoup d’informations et devient donc plus exigent », ajoute Guy Raffour, PDG de Raffour Interactif.

 

Un Lab va ouvrir ses portes en région Aquitaine

En matière de etourisme, les chiffres continuent sur un rythme de croissance soutenue, « C’est ce qui a le plus évolué en 11 ans. En 2006 les etouristes ne représentaient que 40% des touristes ; en 2017 le taux a grimpé à 79%. » commente Guy Raffour. Le touriste passif n’existe plus et laisse place à un touriste actif, créateur de contenus (réseaux sociaux, avis en ligne…) et créateur d’offres (hébergement, expérience…). Les institutionnels ont bien compris que les profils voyageurs évoluent et leurs demandes aussi. Désormais, ils font appel à des influenceurs locaux pour valoriser leur territoire, exemple : l’office de tourisme de St Jean de Monts qui remporte le premier prix du Trophée Social Media, organisé par We like travel. Ils font de l’innovation une priorité. Il y a aujourd’hui un véritable enjeu autour de l’innovation technologique et digitale pour pouvoir se différencier, mais également pour sortir de la dépendance aux GAFA. Pour cela, les institutionnels misent sur une meilleure maîtrise du référencement, de la cartographie et une communication bien huilée pour gagner en visibilité.

 

En parallèle, Sandrine Derville a annoncé la création du Lab touristique en région Aquitaine qui verra le jour d’ici le printemps 2019. « Les jeunes pousses ont besoin d’être à proximité des territoires pour pouvoir facilement tester leurs solutions. Ce lab aura un rôle important dans le développement du etourisme dans la région », conclut Laurent-Pierre Gilliard, co-organisateur de l’événement.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *