Exotismes se lance dans le conversationnel

i-tourisme

Exotismes continue d’afficher des résultats positifs et d’investir dans les nouvelles technologies. Avec un budget R&D annuel de 300 000 à 400 000 euros, le TO souhaite continuer à améliorer sa plateforme web et mise sur l’intelligence artificielle. 

 

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 3,6% en 2017, Exotismes continue d’afficher une croissance positive. Après avoir dévoilé son bilan économique et sa nouvelle brochure, le TO exprime aujourd’hui ses nouvelles ambitions en matière de technologie.

« Nous avons pris le virage du digital il y a déjà plusieurs années et c’est un élément sur lequel nous investissons chaque année entre 300 000 et 400 000 euros. C’est un développement constant », affirme Gilbert Cisneros, PDG d’Exotismes.

 

Ventes en ligne et mobile first

Après une refonte globale de leur plateforme B2B et B2C il y a 2 ans, le TO enregistre une forte hausse du trafic avec environ 300 000 visites uniques par mois. « Nous avons beaucoup travaillé sur notre référencement et sur nos sites. L’objectif était d’apporter un canal de vente ultra simplifié, avec de nombreuses options de personnalisation », explique Gilbert Cisneros.

Aujourd’hui, 60% des ventes se font en ligne et 60% du trafic provient d’un mobile. Sur ce dernier, le principal défi réside à proposer une plateforme responsive rapide et simple d’utilisation. Un challenge que le TO semble avoir relevé et dans lequel il continue d’investir.

Un assistant nourri à la data

Pour Exotismes, la principale actualité réside cette année dans la création d’un bot. Sa fonction : accompagner les agents dans l’élaboration de voyages « complexes » grâce à la technologie du conversationnel. En résumé, ce bot enregistre toutes les demandes du client par voie téléphonique et propose une offre ultra-personnalisée en temps réel selon ses critères. Pour Gilbert Cisneros, « L’objectif n’est pas de remplacer l’agent par une machine mais plutôt de lui mettre à disposition un outil qui fonctionne comme un assistant. Ce sera un véritable gain de temps, notamment pour les demandes très spécifiques ».

 

Un outil qui est actuellement développé en interne, en collaboration avec des prestataires externes. Pour que celui-ci soit performant, Exotismes ajoute qu’un travail important sur le traitement de la data est actuellement en cours, élément essentiel pour enrichir la base de données de l’IA. « Nous avons une data base très importante et nous souhaitons l’utiliser de façon intelligente, tout en respectant la protection de données de nos clients ». Ce bot devrait être opérationnel en 2019 et sera mis à disposition des agents progressivement.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *