[Fevad] L’e-commerce peut revitaliser les territoires

i-tourisme

A ceux qui n’auraient pas encore franchi le cap de la transition numérique, la dernière étude Oxatis confirme une fois de plus le fort potentiel de l’e-commerce pour les PME et l’économie locale. 

 

Qui a dit que le commerce online détruirait le tissu économique local ? Dans sa dernière étude conduite avec la Fevad et le cabinet Ernst & Young, la société Oxatis, spécialisée dans la création de site e-commerce, a révélé des chiffres encourageants pour le développement économique de territoires périurbains et ruraux grâce au numérique. En effet, l’enquête menée sur plus de 1900 e-commerçants en fin d’année 2018 nous montre que le web a un impact très positif sur les points de vente traditionnels et sur la bonne santé des TPE et PME. 83% des sites d’e-commerce sont aujourd’hui rentables et parmi les sites des PME, 87% ont atteint un retour sur investissement favorable.

Dans cette perspective, toutes les PME ont intérêt à utiliser le commerce en ligne comme canal de vente supplémentaire et comme nouveau support de communication pour améliorer la relation-client.

 

La complémentarité du site et du point de vente traditionnel

 

A ce titre, une grande majorité des petites et moyennes entreprises (80%) qui ont sauté le pas constatent une incidence positive de leurs sites sur leurs boutiques physiques. Les conséquences du bricks and clicks se mesurent en plusieurs points. D’une part, l’entreprise peut constater une augmentation de la fréquentation en magasin après consultation du site et une progression de plus de 10% du chiffre d’affaires en point de vente physique à la suite du lancement de leur site. Par ailleurs, la transition digitale permet également d’élargir sa zone géographique d’influence, tant à l’échelle locale qu’internationale. Les e-commerçants déclarent ainsi exporter cinq fois plus que la moyenne des entreprises françaises en brick and mortar.

 

Valoriser l’économie locale

 

Si cette stratégie marketing paye en interne, elle contribue également à valoriser l’économie locale, notamment sur le plan de l’emploi. L’e-commerce a ainsi généré 9 800 nouveaux postes en 2018 en France. De plus, autre bonne nouvelle ; l’étude nous révèle que la part des sociétés de plus de cinq salariés a triplé en trois ans. Sachant qu’un e-commerçant sur deux est implanté dans des communes de moins de 20 000 habitants, ces bons chiffres pour l’emploi indiquent le fort potentiel de l’e-commerce en milieu périurbain. De cette manière, le digital pourrait même être une chance pour les PME d’inverser la tendance au déclin démographique de ces territoires et ainsi de décentraliser les hyper-centres des grandes villes.

 

Quelques chiffres clés :

  • 80% des commerçants traditionnels qui disposent d’un site de vente en ligne constatent un impact positif du web sur les ventes en magasin
  • 83% des sites e-commerce sont rentables ou à l’équilibre et 87% des sites de PME sont rentables
  • L’e-commerce a généré 9 800 emplois en 2018. 13 500 postes devraient être créés en prévision pour 2019.
  • Un e-commerçant sur deux est implanté dans des communes de moins de 20 000 habitants

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *