Handicap : les nouvelles technologies favorisent le tourisme inclusif

i-tourisme

Le 28 mai prochain s’ouvrira le salon Handicap, emploi et achats responsables, une manifestation dédiée au développement de l’innovation inclusive. Dans le secteur du tourisme, la question du handicap est de plus en plus abordée, notamment grâce aux nouvelles technologies.

 

Dans certains hôtels, il m’est déjà arrivé d’entrer par le garage”, raconte Jean-Philippe Murat, fondateur d’une plateforme de mécénat participatif pour entrepreneurs handicapés, Les Handipreneurs, et tétraplégique. Pour beaucoup d’hôtels, essentiellement indépendants, l’accès PMR est souvent incomplet voire inexistant. “Parfois il y a des chambres PMR, mais pas de rampe d’accès”, détaille Jean-Philippe Murat. Pourtant, depuis la loi de 2005 sur le handicap qui crée l’obligation de mise en accessibilité, tout le parc hôtelier devrait être mis aux normes. Or, selon les chiffres de la DMA, 25% des établissements recevant du public (ERP) sont accessibles en France à ce jour. Par conséquent, “seul 1 tiers des personnes en situation de handicap partent en vacances, soit trois fois moins que le reste de la population”, estime Manuel Patrouillard, Directeur Général  d’Handicap International / Humanité & Inclusion. Si la France reste à la traîne vis-à-vis d’autres pays, notamment anglo-saxons, elle montre cependant des signes de progression. Au classement des villes européennes les plus accessibles (Access City Award) 2019, la ville d’Evreux s’est hissée à la deuxième place du podium derrière Breda aux Pays-Bas. L’Etat a aussi créé la marque en 2001 Tourisme et Handicap qui adresse à l’établissement touristique un label basé sur le respect d’un cahier des charges. Résultat, 5500 ERP sont à ce jour labellisés, contre 3000 en 2008.

 

Accorhotels et Airbnb s’engagent

 

Dans le secteur de l’emploi comme dans les loisirs, la révolution numérique peut être un levier d’inclusion sociale. Les grands groupes du tourisme et de la mobilité vont de plus en plus dans ce sens et tendent à proposer des services adaptés et innovants. C’est le cas d’Accorhotels, qui, lors de la journée international du handicap, a présenté la « Smart Room », un concept de « chambre pour tous », développée pour les clients à mobilité réduite, individuels, familles, voyageurs d’affaires ou de loisirs…

Airbnb s’est également engagé dans cette voie, notamment depuis l’acquisition fin 2017 d’Accomable, une plateforme britannique qui recense tous les logements accessibles. Le géant des hébergements entre particuliers a intégré depuis l’an dernier 19 nouveaux filtres de sélection dans ses annonces, favorisant ainsi le choix des personnes en situation de handicap.

Le Salon handicap, emploi et achats responsables sera l’occasion de découvrir de nouvelles jeunes pousses qui redoublent d’inventivité en matière d’accessibilité. 15 start-up ont ainsi été sélectionnées pour présenter leurs solutions auprès de milliers de visiteurs. Parmi elles, quelques unes pourraient retenir l’attention des professionnels du tourisme pour leur approche en matière de communication. Accueil Smile, un e-learning destiné à améliorer l’accueil des personnes en situation de handicap a retenu l’attention du jury du salon, tout comme, Helpicto, un traducteur de langage oral en images pour personnes présentant des troubles de la communication ou encore La Bulle Elix qui permet à partir de n’importe quelle page web, de traduire des mots en langue des signes française.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *