Jean-Yves le Drian : « Il faut inciter les touristes à rester plus longtemps sur notre territoire »

i-tourisme

Le 3ème conseil interministériel du tourisme s’est déroulé jeudi 19 juillet à Matignon. Le gouvernement y a présenté de nouveaux projets et mesures qui visent à valoriser le territoire français et à accroître son attractivité, notamment à travers les manifestations sportives à venir. 

 

« Nous sommes déterminés à rester à la première place des destinations mondiales », commente Jean-Baptiste Lemoine. Après une année 2017 record où l’on enregistrait 87 millions de voyageurs dans l’Hexagone, le gouvernement souhaite atteindre les 100 millions de touristes d’ici à 2020. « Les chiffres pour 2018 sont d’ores et déjà très encourageants. L’objectif désormais sera d’inciter les voyageurs à rester plus longtemps sur notre territoire et d’augmenter leurs dépenses pour atteindre les 60 milliards d’euros », précise Jean-Yves Le Drian.

 

Pour ce faire, le comité ministériel a invité des professionnels du « terrain » à leur rendre un rapport intitulé : « 21 mesures pour optimiser les retombées touristiques des grands événements sportifs organisés en France ». Ce rapport rédigé par Benjamin Dirx, député de la 1ere circonscription de Saône-et-Loire ; Patrick Doussot, vice-président de l’office de tourisme du Touquet ; Laurent Queige, délégué général du Welcome City Lab et Pascal Roque, directrice générale de Pierre et Vacances Tourisme, n’est pas un simple rapport théorique. Pour Laurent Queige « c’est une vision globale des mesures viables et faisables pour répondre à cette problématique ». 

Le numérique au coeur de la stratégie

En vue de la coupe du monde de Rugby 2023 et des Jeux Olympiques 2024, les principales mesures porteront sur le sport, le numérique, le shopping, la culture et les territoires. Entre autre, les billetteries touristiques et sportives seront connectées pour faire en sorte que lorsqu’un spectateur achète un billet dans une compétition, un hébergement et un pack lui soit directement proposé. Ces événements sportifs seront également une occasion d’utiliser la visibilité du pays pour porter une nouvelle marque France.

Du côté du numérique, les plateformes de location de meublés touristiques seront au centre de l’attention avec un renforcement des engagements et des sanctions en cas de non respects de la législation (location limitée à 120 jours en zones tendues). La plateforme DataTourisme sera quant à elle développée afin d’accueillir des données touristiques privées. Enfin, les fédérations du tourisme s’engagent à accompagner les professionnels du tourisme dans leurs transition numérique.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *