Le collaboratif BtoB monte en puissance

i-tourisme

L’ubérisation devient un mot ‘’générique’’ que le dictionnaire retiendra bientôt. Sous ce vocable se cache une montée inexorable du collaboratif pour la plus grande joie des utilisateurs et la plus grande crainte des intermédiaires qui voient une partie de leur business leur échapper. Le collaboratif BtoB monte en puissance et se présente comme une alternative rentable pour les professionnels du tourisme. Nous avons interviewé Jean-Laurent Le Bihan, un des premiers, en France, à avoir lancé une plateforme BtoB de réservation de transferts privés en voiture avec chauffeur. 

 

i-tourisme : Vous lancez la toute nouvelle version de Navette Facile ! À l’heure de l’Uberisation galopante, vous ne pensez pas que les jeux sont déjà faits ?

Jean-Laurent Le Bihan : l’Uberisation s’est imposée auprès des particuliers pour tous les aspects pratiques qu’ils apportent et ils sont indéniables. Par contre dans le domaine du BtoB les exigences ne sont pas les mêmes. Il s’agit vraiment de marchés différents. C’est la raison pour laquelle nous ne considérerons pas Uber comme un concurrent direct.

 

i-tourisme : Pourquoi, car après tout c’est facile d’avoir recours à Uber pour aller prendre un avion ?

Jean-Laurent Le Bihan : Oui, comme c’est facile aussi avec Navette… Facile. Notre nouveau site adopte des protocoles de réservation similaires, c’est-à-dire fluides et intuitifs. Mais en plus des réservations dites de « dernière minute », Navette Facile propose également des réservations à l’avance sans majoration, pouvant aller jusqu’à plusieurs semaines. Or sur le secteur des voyageurs d’affaires, l’organisation est reine et prévoir reste un élément sécurisant important dans les déplacements. Les statistiques dont nous disposons dans notre database positionne le gap moyen entre la demande et le transfert à 7 jours, en moyenne ; d’où l’importance de proposer des réservations à l’avance non majorées.

 

i-tourisme : C’est un avantage concurrentiel ?

Jean-Laurent Le Bihan : Parfaitement, car certains autres opérateurs ne le proposent pas. Il faut considérer notre offre comme une chaîne de valeur intégrant l’anticipation, la garantie des prix fixes à l’année, l’ensemble sur une techno adaptée.

 

i-tourisme : Justement, la techno, votre techno : qu’apporte-t-elle de plus ?

Jean-Laurent Le Bihan : La techno, c’est notre valeur ajoutée. Nous avons été les premiers à lancer en France, en 2007, une plateforme de réservation mutualisée, bien avant l’ensemble des acteurs d’aujourd’hui qui, pour la plupart, n’existait pas. Notre expertise est réelle.

 

i-tourisme : A savoir ?

Jean-Laurent Le Bihan : Nous avons été les premiers, il y a 10 ans, à démocratiser le transfert privé en voiture avec chauffeur avec des réservations à l’avance et des tarifs fixes. Les agences peuvent donc intégrer les coûts dans leur système de gestion sans craindre d’éventuels dépassements ou les aléas liés à la circulation. Pour le BtoB c’est un service appréciable. Le règlement ne se fait pas à l’avance, mais en compte, sans frais, de manière globale à réception de facture. Ce qui est un point très avantageux en matière de trésorerie pour les agences, réseaux ou encore TO.

 

i-tourisme : Quelles sont les nouvelles fonctionnalités que vous avez apportées ?

Jean-Laurent Le Bihan :  Nous proposons par exemple la mise en place de liens SSO permettant une identification immédiate du conseiller voyages, lui permettant de profiter instantanément des accords commerciaux convenus lors de sa réservation. Sans parler de la gestion entièrement dématérialisée des transactions et du suivi comptable. Nous avons aussi développé des services « Plus » qui peuvent être vendus dynamiquement comme par exemple « l’accompagnement » voyageur.

 

i-tourisme : C’est quoi ‘’l’accompagnement’’voyageur ?

Jean-Laurent Le Bihan : Certains clients souhaitent un service « Plus » comme l’accueil à la porte du domicile, la prise en charge des bagages par le chauffeur, le transfert et enfin, l’accompagnement jusqu’à la zone d’enregistrement. Idem au retour. Pour l’accueil de clients étrangers ou de séniors, ce service est très apprécié car totalement sécurisant.

 

i-tourisme : Vous comptez sur le service pour faire la différence ?

Jean-Laurent Le Bihan : Au départ les agences ont surtout besoin de garantie et de fiabilité. Mais au fur et à mesure que la relation se construit, elles parviennent à vendre des services « Plus ». Tout le monde y gagne. Le panier moyen augmente, les agences justifient leur expertise et les clients sont davantage fidélisés.

 

i-tourisme : i-tourisme : Mais ça coûte !

Jean-Laurent Le Bihan : Non car pour un réel bénéfice utilisateur, selon la prestation choisie, nous sommes tout à fait cohérents en matière de prix et de services. Il n’y a donc pas de frein pour son adoption. De plus, si notre offre de services est bien utilisée elle peut aussi être source d’économie. Notre solution accepte par exemple de prendre à des adresses différentes jusqu’à 7 collaborateurs se rendant vers une même destination. Nous proposons également nos « Happy Hours » donnant accès à des tarifs réduits en journée. Enfin, l’optimisation de notre solution IT permet de gagner du temps au niveau de la gestion des réservations et du temps gagné c’est  … !

 

i-tourisme : De l’agent, je sais. Tout se fait en ligne ?

Jean-Laurent Le Bihan : Même si l’on peut nous joindre gratuitement 7j/7 pour une assistance, toutes les réservations se font online. Navette Facile reste une plateforme web de réservation avec tous les services que le pro est en droit d’attendre. Nous donnons accès à une assurance annulation pour faire gagner du temps au conseiller voyages et nous proposons jusqu’à 6 différentes catégories de véhicules selon les régions : de la berline Premium au van en passant par le mini bus ou la stretch limousine.

Cela étant, nous offrons aussi la possibilité d’effectuer par l’un de nos conseillers la réservation pour le client et mettons à sa disposition un Best Practice Book.

 

i-tourisme : vous évoquiez récemment un tout nouveau programme de fidélisation dont les agents de voyages seront les bénéficiaires ; de quoi s’agit-il exactement ?

Jean-Laurent Le Bihan : En effet, les agents de voyages, dont nous sommes très proches, jouent un rôle essentiel dans notre développement. Au-delà de la commission réseau, TO ou agence, qui varie selon l’importance du trafic généré, nous avons souhaité faire bénéficier personnellement le conseiller voyages. Aussi, nous proposons d’étendre aux conseillers voyages pour leurs déplacements privés le même niveau de commission accordé à leur réseau ou TO.

 

i-tourisme : Comment faut-il faire ?

Jean-Laurent Le Bihan : Rien de plus simple : il suffit à chaque conseiller voyages, loisirs et/ou affaires, de créer en amont son compte privé dans l’espace  « Particulier » de www.navettefacile.com et de nous en informer par la fiche contact du site ; nos agents feront ensuite le nécessaire sur le profil privé du conseiller voyages pour intégrer la commission.

Témoignage de Pauline SCHUSTER, Agence de Strasbourg Nuée Bleue

 

« Travaillant au service Business en agence de voyages, je suis souvent sollicitée pour aider mes clients à se rendre à l’aéroport/gare ou à un rendez-vous professionnel tout simplement. Navette Facile, présente dans les plus grandes villes de France, nous facilite la vie au quotidien : pas de note de frais pour sa société, pas de perte de temps à l’arrivée pour le passager. C’est un réel bonheur de faire profiter d’un tel service nos clients ! En quelques clics je réserve mon véhicule avec chauffeur et j’ai immédiatement toutes les informations nécessaires à apporter à mon client : un coût fixe pour la course et l’heure approximative d’arrivée au lieu de rendez-vous.

Le bon d’échange nous est envoyé par mail et il ne reste plus qu’à le transférer aux clients et le tour est joué ! L’équipe de Navette Facile est professionnelle et réactive. Le solution est très adaptée à notre métier d’agent de voyages. »

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *