Les grandes tendances innovantes du tourisme de demain

i-tourisme

Dans sa quatrième édition de son cahier tendance, le Welcome City Lab identifie les grandes tendances innovantes qui vont façonner le secteur touristique de demain. Cette année, 5 grands thèmes sont mis en avant, alimentés par une vingtaine de contributeurs différents.

L’accessibilité : l’enjeu du dernier kilomètre en zone urbaine

L’éthique : L’IA est-elle éthique

Smart hôtel : Connectivité et robotisation de la relation client

Tourisme d’aventure : Expérience transformationnelle

L’engagement citoyen : Montée des actions collectives face aux enjeux climatiques

A noter la collaboration de Luc Julia CTO et vice-président innovation de Samsung et auteur de l’intelligence artificielle n’existe pas ainsi que Maja Rosen fondatrice de la campagne We stay on the ground. Le Welcome City Lab est devenu le référent de la scène de l’innovation touristique en France et travaille aujourd’hui à son internalisation. Depuis sa création, il a déjà permis à 126 start-up, via son programme d’incubation, de se lancer avec succès que le premier marché touristique mondial avec un taux de réussite de 87% en créant 1300 emplois et levé plus de 190 M d’euros.

Vous trouverez en exclusivité pour i-tourisme et son partenaire le Quotidien du Tourisme le contenu très riche de ce 4 éme cahier tendance, à raison d’un article par semaine.

Interview Laurent Queige fondateur du Welcom City Lab

i-tourisme : Pourquoi le Welcome City Lab lance son cahier ‘’tendance’’ ?

Laurent Queige : Je n’ai toujours pas compris comment des majors du secteur touristique français continuaient de bâtir des prévisions de développement pour les 10 prochaines années en se basant sur des statistiques d’années révolues ! C’est une exception sectorielle, car dans toutes les autres industries les directions marketing savent s’appuyer sur des études prospectives pour élaborer leur objectif de croissance. C’est ce qui m’a motivé pour lancer nos cahiers tendance. Nous avons la matière pour le faire.

i-tourisme : Vous pouvez développer ?

Laurent Queige : Nous recevons chaque année plus de 300 dossiers. Nous sommes ainsi détenteurs d’une information qualitative d’une immense richesse. J’explique : quand un même type d’idée apparait en même temps de Paris à New York en passant par l’Afrique du sud, c’est bien la preuve que quelque chose se passe. Ce quelque chose va forcement s’imposer comme une tendance lourde dans les années à venir et nous avons l’opportunité d’en connaître les prémisses.

i-tourisme : Comment ?

Laurent Queige : Nous mobilisons tous nos partenaires incubateurs dans le monde et nous sollicitons notre réseau d’expert. Grâce à cette veille internationale, nous pouvons détecter les idées émergeantes. Nous disposons ainsi une matière qui se présente comme un socle de réflexion à destination des acteurs du tourisme. Le Welcome City Lab se trouve de cette façon conforté dans son rôle de détecteur de tendance pour aider le secteur, en révélant des informations quasi stratégiques.

i-tourisme : A ce point !

Laurent Queige : J’insiste. Il existe bien entendu moult études de prospectives. Mais aucune basée sur des analyses à partir des start-up. C’est unique au monde.

i-tourisme : Quelle serait la tendance cette année que vous aimeriez souligner ?

Laurent Queige : Merci de votre question, car justement elle me permet de mettre en lumière ce thème qui me tient à cœur. Nous observons une prise de conscience sur le tout technologique qui doit s’accompagner d’un engagement pour construire un monde meilleur, sinon il est porteur de danger. En conséquence, la gestion de la data doit s’appuyer sur l’éthique pour savoir construire des barrières pour protéger les voyageurs et en même temps permettre de s’ouvrir sur un tourisme plus responsable. En un mot, il s’agit de se prémunir des excès du tout technologique et par opposition, profiter de ses attributs pour construire un tourisme porteur de sens.

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *