Paris assigne en justice Airbnb et l’oblige à référencer ses logements correctement

i-tourisme

Visiblement la nouvelle législation concernant les appartements Airbnb à Paris n’est pas respectée par tout le monde, y compris par le géant californien. Selon la mairie, 84% des annonces ne seraient pas en règle et cette dernière souhaite désormais saisir la justice. 

 

Depuis le 1er décembre 2017, les hôtes parisiens mettant leur appartement sur Airbnb sont obligés de se faire enregistrer dans la mairie de leur arrondissement et limiter la durée de location à 120 jours par an. Or, quelques mois après la mise en application de cette nouvelle législation, la mairie constate que seuls 16% des logements proposés respectent cette nouvelle directive. La ville ajoute également avoir effectué « de nombreuses relances auprès d’Airbnb mais en réalité, celle-ci assume de ne pas respecter la loi, ce qui est invraisemblable pour une entreprise ». 

 

La Ville de Paris a donc annoncé qu’elle assignait en référé la plateforme de location Airbnb pour non respect de la loi. La convocation est prévue au 12 juin 2018 et en cas de non-respect de retrait des annonces, une astreinte de 1000 euros par jour de retard sera appliquée et de 5000e pour toute nouvelle publication sans numéro d’enregistrement. Pour la ville il s’agit avant tout de responsabiliser les plateformes de location, puisque Wimdu est également concernée. 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *