Prochaine Escale change de modèle et se lance dans le MICE

i-tourisme

La startup Prochaine Escale prend un virage stratégique à 360° et se spécialise dans les séminaires d’entreprises. Lancée en 2015, la société proposait, à ses débuts, une plateforme mettant en relation des voyageurs et des professionnels du tourisme pour du voyage sur-mesure. 

 

Après avoir emmené plus de 30 000 voyageurs dans 87 destinations et levé 1 million d’euros, Prochaine Escale a décidé de se positionner sur le marché du MICE depuis mai 2018 « Avec notre ancien modèle nous avions beaucoup de mal à être rentable et à maîtriser la qualité des produits/services proposés », déclare Renaud Moulas, co-fondateur de Prochaine Escale. « Nos objectifs aujourd’hui, avec ce virage stratégique, c’est de s’implanter sur un marché de niche en plein développement et de valider un modèle qui pourra assurer la pérennité de l’entreprise », ajoute Thomas Faizant, le second co-fondateur.

 

La mission de la jeune pousse : favoriser la croissance des entreprises et dépoussiérer l’image du séminaire. Selon une étude, 72% des managers organisent des séminaires pour voir augmenter leur CA et 81% des collaborateurs pensent qu’ils renforcent l’esprit d’équipe. Parti du constat que cet événement est avant tout un moyen d’engager les employés, Prochaine Escale souhaite miser sur une offre « jeune », digitale et adaptée à la culture de chaque entreprise. « Nous proposons une offre complète, du transport à l’hébergement, en passant par les activités. Désormais nous faisons de la vente ET de la production. Un accompagnateur prend également part à chaque voyage pour s’assurer que tout se passe bien et gérer les problèmes sur place si besoin », explique Thomas Faizant.

 

La startup affiche un positionnement haut-de-gamme avec un panier moyen de 1 000 euros par personne pour un séjour « classique » (2j/3n en UE). Depuis mai 2018, Prochaine Escale a déjà organisé plusieurs voyages pour des sociétés telles que AdopteUnMec ou Le Bon Coin.

L’objectif d’ici à 2020 est d’atteindre 20 millions d’euros de volumes d’affaires. « Nous croyons vraiment à notre nouveau modèle et le secteur du MICE offre de grandes possibilités. Nous nous donnons quelques années pour devenir les leaders du marché », conclut Renaud Moulas.

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *