Que pense Nicolas Sarkosy de la transversalité

i-tourisme

Invité de marque au dernier congrès Selectour, Nicolas Sarkosy répondait à la question de François Xavier Izenic sur l’évolution de notre société.

Il semblait s’inscrire en faux sur les bénéfices apportés par un monde penchant vers davantage de transversalité: « Vous observez notre société telle qu’elle se présente et vous constatez le développement d’une horizontalité nourrie par l’approche communautaire et des réseaux sociaux. Cette horizontalité devient le contre point d’un monde plus verticalisé. Pour ma part je penche résolument du côté de ce dernier, car il permet de donner un cap, une direction, une orientation. Le succès d’une entreprise, comme de toutes les organisations, dépend de la pertinence des décisions que vous savez impulser. La réussite ne vient pas par hasard et c’est bien une illusion de faire croire qu’elle puisse être tirée au sort ». 

Pour l’ex président de la république la verticalité s’oppose telle à la transversalité ? En fait non, car il ajoute : «Prendre des décisions c’est facile. Ce qui reste le plus compliqué c’est la manière dont vous parvenez à capter l’information : si vous en avez trop vous perdez votre discernement, mais si vous n’en avez pas assez, votre jugement manquera de pertinence. Mais dès lors que vous êtes connecté aux bonnes sources et que vous savez les organiser, vous pouvez décider facilement. » Sans que ce soit commandité, Nicolas Sarkosy est venu apporter du l’eau au moulin Selectour qui base la réussite du groupe sur un écosystème interractif. Merci Monsieur Izenic.

 

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *