Start-up de la semaine : Benko simplifie les vacances entre amis

i-tourisme

La « Startup » de la semaine braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d’une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd’hui, focus sur Benko, une application qui organise des vacances de groupes sur une plateforme centralisée. 

 

Quel est le concept initial ?

Tout est parti d’un simple constat ; nous passons beaucoup trop de temps à organiser des vacances entre amis. Cela nécessite de comparer des dizaines d’offres différentes, d’envoyer des centaines de mails et de messages. Nous avons constaté, d’après notre expérience personnelle, que les prix étaient souvent trop chers car nous nous y prenions toujours au dernier moment ou parce que nous perdions énormément de temps à s’accorder. Et lorsque le choix était enfin fait, nous devions faire face à une nouvelle difficulté, celle du paiement. A la fin, l’un d’entre nous se décidait à régler l’intégralité de l’offre, puis nous devions le rembourser ultérieurement. Face à tant de difficultés sur le plan de l’organisation, il nous est apparu important d’innover et de sauter le pas. Car après tout, il était certain que nous n’étions pas les seuls face à telle situation.

 

Quel « plus » pour le tourisme ?

Benko propose une plateforme, une application mobile iOS et Android d’organisation de voyage à plusieurs dans son intégralité (que ce soit pour la réservation d’un billet d’avion, d’un hôtel, ou même encore la location d’une voiture, l’achat d’un billet de train ou bien pour l’achat de ticket pour une activité/ un événement…).

Benko simplifie le choix à plusieurs, et le paiement en commun permet de finaliser la réservation de notre hôtel ou billet d’avion, ou certaines activités annexes.

La réservation se déroule en trois étapes :

 

  • La création d’un groupe de discussion avec vos amis.

 

  • La recherche d’une offre : billet d’avions, de trains, réservation d’hôtel, location de voitures… Benko intègre tous les modules nécessaires à l’organisation d’un voyage, que ce soit la recherche d’un vol, d’un hôtel, la location de voitures ou même la recherche d’activités. Il facilite également le choix à plusieurs. Un puissant outil de recherche vous permet de comparer des milliers d’offres différentes. Le groupe pourra partager chaque offre intéressante. A ce moment, chacun peut donner utilement son avis sur chaque offre et décider en conséquence.

  • Le paiement sur une seule et unique plateforme directement avec vos amis, sans commission. Ainsi, chaque personne du groupe concerné peut payer sa part du voyage. Une fois la somme totale récoltée, la réservation est confirmée. Une fois l’offre choisie, le paiement en commun permet de finaliser et de réserver le séjour directement sur l’application. Chacun paie la part qu’il souhaite, quand il le souhaite. Plus besoin de vous soucier de « qui doit quoi ». Une fois la somme totale récoltée, la réservation est confirmée.

 

 

Quel est le cœur de cible ?

Notre cible est très large : les 16-40 ans. Nous espérons attirer dans un premier temps, les jeunes entre 16 et 25 ans, grâce aux différents types de voyages de groupes qu’ils organisent (comme les spring-break, les festivals ou encore des événements sportifs…). Dans un second temps, nous aimerions attirer également les groupes de familles et les entreprises qui organisent des voyages d’affaires.

 

Quel est votre élément différenciant ? 

Nous avons une multitude de concurrents comme les comparateurs de prix, les sites de réservations en ligne ou encore les travel planner (comme Travefy ou ComboTrip). Cependant, aucun acteur n’apporte de solution complète au problème actuel : l’organisation des voyages de groupes.

Notre plus gros challenge était de concevoir une application qui serait  totalement en marque blanche et en transparence. Nous ne pouvions pas imaginer créer une application qui obligerait les utilisateurs à être redirigés vers d’autres sites.

 

Quel est le business model ?

Notre modèle économique est simple. Il se base sur celui d’une agence de voyage traditionnelle. La première façon de se rémunérer provient des différentes commissions sur chaque vente effectuée (vol et hôtel), entre 7 et 15%. Chaque vente nous rapporte par le GDS Sabre, 3€ fixe. Notre deuxième moyen de rémunération résulte des frais de dossiers (entre 5 et 10%) – les frais de dossier seront dans un premier temps assez faible pour créer notre clientèle. L’optimisation des prix grâce au robot du GDS Sabre est également un de nos moyens de rémunérations. Il nous permet d’augmenter notre bénéfice sur chaque vente (sur chaque vente d’un billet d’avion, on peut compter entre 5 et 11% de marge grâce au robot). Et enfin, grâce à notre partenariat avec l’agence de voyages Eurafrique Voyage, nous toucherons également les supers commissions du réseau Manor.  Elles nous rapporteront  2% en plus de notre CA.

 

Où en est le lancement  de votre start-up ?

Les applications iOS et Android sont en cours de développement depuis 6 mois. Nous avons présenté la BETA de la V1 lors du salon du tourisme (IFTM) qui a eu lieu à Paris en septembre 2018. La version officielle, destinée au grand public est sortie début janvier.

Nous avons pour objectif de réussir le lancement de notre V1 et de continuer le développement des prochains modules de fonctionnalités : la réservation de train, la location de voiture, la réservation d’activités, intégrer une API de « ticket »…

 

 

Et l’équipe ? 

 

 

Il s’agit d’une affaire de famille avant tout.  Jason  et  Serge  Benichou,  ce dernier étant spécialiste  dans  la  communication depuis 30 ans (PDG de WPP), ainsi que Sacha et Philippe Korcia, spécialiste dans l’univers du voyage depuis plus de 50 ans (PDG d’Eurafrique Voyages et du groupe Manor).

Malgré des parcours différents, ils forment une équipe unie par cette idée commune et cette volonté d’apporter de la nouveauté dans un secteur encore inexploré.

Nous pensons que la qualité principale d’un entrepreneur est la détermination et la persévérance. Il ne faut pas avoir peur de subir un échec, il faut savoir se relever et avancer.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *