Start-up de la semaine : Biodivgo, la jeune pousse qui sensibilise les touristes grâce à un jeu sur mobile

i-tourisme

La « Startup » de la semaine braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d’une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd’hui, focus sur Biodivgo, un jeu sur mobile qui souhaite sensibiliser les touristes à la protection de leur environnement. 

 

Quel est le concept initial ? 

BIODIVGO, c’est un jeu sur mobile qui vous entraîne dans une quête à la découverte du patrimoine naturel qui nous entoure. Le jeu vous propose des défis géolocalisés. Un défi est un élément naturel ou culturel à trouver autour de vous : une plante, un insecte, un bâtiment, une fontaine… Pour réussir votre défi vous devez prendre une photo de votre trouvaille et répondre à un quizz qui vous permet d’en apprendre plus. Plus vous gagnez des points, plus vous progressez.

 

Quel « plus » pour le tourisme ?

BIODIVGO est par excellence éco-touristique. L’objectif est d’augmenter l’attrait touristique et donc les retombées économiques sur le territoire en valorisant le patrimoine. En percevant votre patrimoine naturel et culturel avec un regard nouveau, ludique, le joueur est plus à même de le respecter et de le considérer comme une ressource commune à préserver. Il devient un « défenseur » et un ambassadeur de son lieu de vie.

C’est notamment un moyen pertinent de sensibiliser la population aux enjeux de préservation de la nature, des ressources naturelles et de son environnement de tous les jours.

 

Quel est le cœur de cible ?

Le jeu s’adresse à l’ensemble de la population du territoire, résidente ou touriste. Aux personnes de tous âges, qu’elles soient seules ou en groupe.

 

Quel est votre élément différenciant ? 

La principale innovation réside dans la « gamification » (l’aspect jeu) et la disponibilité en mobilité de l’application. La découverte in-situ et ludique rend le joueur proactif. Il est ainsi beaucoup plus réceptif à ce qu’il voit, ce qu’il découvre et ce qu’il vit.

 

Quel est le marché potentiel ? 

Nous commercialisons le jeu depuis 6 mois auprès de gestionnaires publics et privés : villes, collectivités, parcs et jardins, châteaux, campings, villages vacances, domaines viticoles. Notre projet a déjà trouvé écho auprès de RTE, ENEDIS, la ville de Juvignac et le zoo de Montpellier.

 

Quel est le business model ?

Le jeu est gratuit pour les joueurs. Nos clients ont besoin de mettre en valeur leur patrimoine de manière simple et rapide. Nous leur proposons d’intégrer du contenu (les points d’intérêt de leur patrimoine) dans une application clé en main sous forme d’une licence annuelle.

 

Faites-vous partie d’un incubateur ? 

Nous sommes accompagnés par la pépinière de la Métropole de Montpellier (le BIC) et par l’OpenTourismeLab à Nîmes. Nous sommes également suivis par l’incubateur Greentech du Ministère de l’Environnement.

 

Où en est le lancement  de votre start-up ? 

La version BETA de BIODIVGO est accessible depuis un an sur le Playstore. De nombreux tests, animations et sorties terrain ont été réalisés pour valider le concept et le jeu est en évolution permanente pour intégrer les retours d’expérience. Une nouvelle version Android et  iOS sont prévues rapidement dans le projet pour le deuxième semestre 2018.

En parallèle, nous recherchons activement des partenaires techniques et commerciaux pour accélérer le développement de l’entreprise.

 

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Nous ne sommes pas contre ! Nous n’avons pas encore réalisé de levée de fonds. Nous mettons toute notre énergie sur la compréhension de notre marché, l’obtention des premiers clients et la réalisation de leurs projets. Nous gardons néanmoins en tête la possibilité de faire une levée de fonds si le besoin s’en ressent pour accélérer le développement…ce qui sera très certainement le cas.

 

Une actualité à annoncer ?

Une nouvelle version de l’application qui devrait voir le jour durant le 2e semestre 2018 et notre participation à la fête de la Nature du 23 au 27 mai.

 

 

Et l’équipe ?

Charles Moszkowicz, directeur général et diplômé de Montpellier SupAgro

Jean-Charles Simonin, président et diplômé de Montpellier SupAgro

 

Le « + » de l’info

Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Charles Moszkowicz : Le goût de l’aventure et l’envie de mettre son savoir-faire aux services des autres.

 

Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

Charles Moszkowicz : Persévérance, remise en question, écoute et créativité.

 

Quelle ambition ?

Charles Moszkowicz : Notre ambition est de sensibiliser un maximum de personnes, petits et grands, à l’urgence de préserver ce patrimoine.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *