Start-up de la semaine : Snapshift repense la gestion du personnel

i-tourisme

La « Start-up » de la semaine braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d’une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd’hui, focus sur Snapshift, une solution sur-mesure de planning et de gestion administrative du personnel dans l’hôtellerie-restauration.

 

Quel est le concept initial ? 

Snapshift est une application tout-en-un qui simplifie la gestion du personnel dans les métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme. « Tout-en-un » signifie qu’elle se destine aux opérationnels, aux RH et aux dirigeants.

Les métiers de ces secteurs ont la particularité de beaucoup reposer sur des plannings individualisés (et non collectifs) avec de grandes amplitudes horaires et une importante flexibilité. La planification, le contrôle des heures, le suivi administratif et la préparation des paies peut s’apparenter à un cauchemar et aussi à une source de coût de moins en moins supportable pour certaines entreprises.

 

Avec Snapshift les plannings des équipes sont rapidement élaborés en ligne, de façon optimale en fonction de l’activité et en respect de la législation. Les salariés sont connectés au planning directement sur leur téléphone. Le suivi des heures travaillées est effectué quotidiennement, ce qui permet d’avoir non seulement un suivi en temps réel des ratios de masse salariale, mais surtout de pouvoir préparer les informations pour la paie en un clic à la fin du mois. Fini la saisie laborieuse des heures quotidiennes.

 

Quel « plus » pour le tourisme ?

Nos métiers reposent sur le service client. Nos salariés doivent s’occuper de nos clients, pour cela ils doivent être correctement planifiés — avec des effectifs justes. Nos managers doivent passer le moins de temps possible à faire de l’administratif et le plus de temps possible avec leurs équipes et les clients. Et enfin, la masse salariale est souvent le premier coût de nos métiers : il n’y a pas 36 façons de maîtriser ce coût. Elle découle d’une planification intelligente.

 

Quel est le cœur de cible ?

Notre solution rencontre un grand succès auprès de tous les établissements dès cinq salariés. Nos premiers clients étaient principalement des indépendants – des restaurants, hôtels, gîtes. Très rapidement notre solution a été adoptée par des réseaux de franchises et aujourd’hui nous travaillons de plus en plus avec des groupes de plus de 1000 salariés.

Nous avons 1 500 clients : restaurants, hôtels, gîtes, campings, parc à thèmes, etc.

 

Quel est votre élément différenciant ? 

Depuis de nombreuses années, il existe des logiciels de plannings, de gestion des temps, des pointeuses, etc. Mais ils sont onéreux, peu intuitifs, et ils ont été pensés pour des techniciens RH plus que pour des opérationnels métiers.

Notre logiciel a été conçu par une équipe issue de l’hôtellerie-restauration et pour des utilisateurs du terrain.

Autre énorme point fort, notre logiciel est sur le web : il n’y a aucune installation à réaliser ! Le logiciel est à jour en permanence.

 

Quel est le marché potentiel ? 

Au-delà des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, notre solution est adaptée aux métiers du commerce, de la distribution, du sport, des loisirs. Soit un potentiel de 700 000 entreprises et 6 millions de salariés en France. Notre tarification s’adapte à la taille des structures clientes, à partir de 48 euros par mois.

 

Quel est le business model ?

Snapshift est un logiciel qui est utilisé par abonnement mensuel, sans engagement de durée. Nos clients essaient Snapshift gratuitement pendant deux semaines, puis paient un abonnement mensuel en fonction de leurs effectifs. Un établissement de six salariés paiera moins cher qu’un établissement de 120 salariés. Nos clients peuvent arrêter leur abonnement à tout moment sans préavis.

 

Faites-vous partie d’un incubateur ?

Nous avons été sélectionnés par Wilco, un accélérateur commercial de start-up (anciennement Scientipôle) et nous faisions également partie de la première promotion de l’incubateur SmartFood de Paris & Co.

 

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Nous sommes effectivement en levée de fonds pour accompagner notre croissance.

 

Une actualité à annoncer ?

Snapshift a été sélectionné par Sysco, le leader mondial de la distribution alimentaire RHF, pour être sur leur pavillon Innovation au salon du Sirha en janvier 2019. Ce sera l’occasion de présenter Snapshift à de nombreux acteurs de la restauration commerciale.

 

 

 

 

Le « + » de l’info

Olivier Severyns, son fondateur, est un entrepreneur récidiviste. Il a déjà créé une start-up, puis lancé une petite chaine de restauration. Un pied dans chacun des deux domaines, il a alors monté une autre start-up pour simplifier le quotidien des restaurateurs.

Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

J’ai toujours été entrepreneur, j’aime créer, cela fait partie de mon ADN, même lorsque j’étais salarié. Créer une start-up (ma deuxième) était donc pour moi une évidence.

Snapshift est née de mon expérience personnelle dans le milieu de la restauration rapide. Je me suis retrouvé confronté aux problématiques de plannings et de suivi des temps de travail.

Après avoir constaté que je n’étais pas le seul face à ces difficultés, je me suis dit qu’il y avait une opportunité pour créer une belle entreprise.

 

Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

La première des qualités : être passionné et avoir envie de la partager.

 

Quelle ambition ?

Nous voulons remplacer Excel dans toutes les entreprises qui l’utilisent pour gérer leur personnel. En France comme en Europe.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *