Start-up de la semaine : Appebike, le vélo au départ de l’hôtel

Start-up

La « Startup » de la semaine braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d’une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd’hui, focus sur Appebike, une jeune pousse qui révolutionne la mobilité au départ des hôtels. 

 

Quel est le concept initial ? 

Et si les hôtels devenaient des hébergeurs de mobilité ? L’idée était de concevoir un service de mobilité durable que l’on trouverait directement au saut de son lit  d’hôtel. Nous souhaitions permettre aux voyageurs de pouvoir partir de leur hôtel sans avoir à passer par une agence de location, perdre du temps en file d’attente, ou avoir à se déplacer pour chercher un transport.

Avec Appebike, nous avons ainsi créé un libre-service de vélos à assistance électrique accessible via une application mobile directement au départ de l’hôtel.

 

Quel « plus » pour le tourisme ?

Une voiture de location va rester 93% de son temps inutilisée. C’est-à-dire qu’elle va occuper beaucoup d’espace pour très peu d’usage. A l’heure où le tourisme est responsable de 10% des émissions de gaz à effet de serre, AppeBike veut apporter une solution de mobilité innovante et durable. Chaque année ce sont des milliards qui sont dépensés par les touristes dans une mobilité polluante, essentiellement en raison du choix de la voiture. Pour exemple, à Miami, chaque année, 1,7 milliard de dollars sont dépensés dans les transports par les touristes uniquement dans leurs déplacements une fois sur place. Et jusqu’à présent aucune solution de mobilité durable n’existait spécifiquement conçue pour ces voyageurs.

 

Quel est le cœur de cible ?

Tous les hôtels (3,4 et 5 étoiles) et leur clientèle (familles, couples, voyageurs d’affaire…). Le service est aussi bien adapté pour les expériences que les familles viennent chercher pendant leurs vacances que pour les déplacements professionnels que l’on  est amené à réaliser au cours d’un voyage d’affaires.

De plus, le vélo à assistance électrique permet de totalement démocratiser l’usage du vélo quelque soit son âge, sa condition physique et le relief de la région.

 

Quel est votre élément différenciant ? 

Notre application est spécifique pour le tourisme. Contrairement aux autres bike sharing, un compte utilisateur permet de louer jusqu’à 4 vélos à assistance électrique (idéal pour les couples ou familles). L’application permet aussi de suivre des itinéraires touristiques directement au départ de son hôtel avec les points d’intérêt à visiter sur la ville ou la région. Nous avons un kit technologique unique qui s’adapte aussi bien aux vélos à assistance électrique qu’aux trottinettes électriques.

Le choix des hôtels nous permet de déployer nos flottes et de les sécuriser sans que nous ayons à payer des loyers. Ainsi nous ne subissons pas d’une part les contraintes légales auxquels sont ou seront soumis certains de nos concurrents et d’autre part le vandalisme ou le vol subis par la plupart des autres services de bike-sharing.

 

 

Quel est le marché potentiel ? 

Nous visons les hôtels et leur clientèle des grandes villes touristiques : Paris, Florence, Barcelone… mais aussi des grandes régions à fort potentiel Cyclotourisme : l’Alsace, la Bretagne, la Loire…

 

Nous avons d’un côté le marché du vélo électrique qui est en plein boom avec +90% de croissance en France  en 2017, de l’autre, le tourisme mondial progresse chaque année de +7%. Paris et sa région ont enregistré en 2017 33 millions d’arrivées hôtelières. Ces données montrent l’impact positif que pourraient générer un réseau d’hôtels “AppeBikés”, c’est-à-dire des hôtels disposant en leur sein d’un service de mobilité durable.

 

Quel est le business model ?

Le business model est basé sur la revente de nos vélos. Nous avons créé une plate-forme de revente en ligne ebike-market.com, la première plateforme e-commerce de vélos électriques reconditionnés. Cela nous permet de réduire nos coûts en fonctionnant avec du matériel toujours neuf et de rester dans une économie circulaire.

Ainsi nous vendons le service aux hôteliers à un meilleur prix que nos concurrents. Cela génère pour les hôteliers une nouvelle source de revenus grâce aux locations faites à leur clientèle et à l’attractivité et l’image du service AppeBike.

 

Faites-vous partie d’un incubateur ? 

Non, nous avons été hébergé au sein de l’espace de co-working CampusPlex pour le lancement du projet, puis avons établi notre siège au sein de notre plateforme où nous reconditionnons nos vélos électriques aujourd’hui.

 

Où en est le lancement  de votre start-up ? 

Nous avons démarré notre projet au cours de l’été 2017 avec un parc de 150 vélos à assistance électrique répartis dans 20 hôtels partenaires en Corse. Le seuil des 10 000 locations a été franchi, ce qui a permis d’économiser l’émission de 60 000 Kg de CO2. D’autre part, nous avons déjà reconditionné et revendu plus de 20% de notre flotte en moins d’1 mois seulement, ce qui a permis d’éviter 700 Kg de gaspillage environnemental.

 

Cherchez-vous actuellement des financements ?

Nous avons réalisé une première levée de fonds de 150 K€ en juillet 2017 d’un fonds d’investissements local Femu Qui et avons reçu un financement de 186 K€ de l’agence du développement économique de la Corse (ADEC). Nous travaillons sur une nouvelle levée à hauteur de 1,5 M€ pour notre déploiement en France.

 

Une actualité à annoncer ?

Notre future levée de fonds et notre 2e prix lors du Startup Contest à l’IFTM Top Resa 2018.

 

Et l’équipe ?

Sébastien Rognoni – CEO Founder

« Nous sommes encore une équipe très réduite, cela signifie que chacun a encore plus un rôle de couteau suisse à  jouer, ce qui n’est pas toujours facile. L’équipe se décompose ainsi » :

Grégory Arnoux et Grégory Bertagna: 2 techniciens cycles ;

Marc-Antoine Bouteille Torre:  Responsable marketing ;

François Jaguelin : Chef de projet ;

Van Huy Trin: Développeur.

 

Le « + » de l’info

Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Sébastien Rognoni : L’envie de changer le monde.

 

 Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

Sébastien Rognoni : Ecouter d’une oreille distraite.

 

Quelle ambition ?

Sébastien Rognoni : Polliniser le monde avec nos abeilles 🙂

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *