Trouver une baby-sitter en 10 minutes

i-tourisme

Alors que la France connaît un confinement pour faire face à la crise du Covid-19, certains parents se voient obligés d’aller physiquement au travail, tout en laissant leurs enfants chez eux. Afin d’assurer la tranquillité aux parents dans ce genre de cas, l’entreprise Marypop propose ses services de garde d’enfant.

Répondant à l’appel du ministre du Numérique, Cédric O, l’entreprise Marypop propose ses services de plateforme de réservation entre parents et baby-sitters bilingue. Avec leurs 200 gardes d’enfant parlant près de 20 langues différentes, cela peut aussi aider les travailleurs étrangers. Le site permet aussi d’éviter tout risque de contamination des grands-parents en leur laissant la garde des enfants, comme le déclare Nathalie Barberis, fondatrice de Marypop : « Dans cette période de crise ou la solidarité entre les différents acteurs sera déterminante, nous nous engageons à ce que notre service reste abordable. Nous garantissons également la très grande réactivité de nos baby-sitters ».

Un service complet et en continu

Le service digital qu’ils proposent demeure aussi rapide, qu’internationale avec pas moins de 3 langues disponibles : français, espagnol et anglais ainsi que l’assurance de réserver sa baby-sitter en moins de 10 minutes et en toute confiance. L’ensemble des fonctionnalités du site reste disponible en quelques clics, ouvert 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 sans abonnement. Elles prennent en compte, l’inscription, la recherche, les consultations détaillées des profils, la discussion avec les baby-sitters, les réservations et les annulations. Fondée en 2019, la société possède des employés un peu partout en Europe dans les principales villes comme Paris, Lyon, Grenoble, Strasbourg, Toulouse, Saint-Malo, y compris quelques stations de ski dans les Alpes.

Un recrutement plus important

Afin de pouvoir répondre à une hausse certaine du nombre d’utilisateurs sur leur site, l’équipe de Marypop recrute plusieurs bénévoles offrants leurs services gratuitement, ainsi en parle Nathalie Barberis : « Sur la base du volontariat, nous sommes capables « d’ouvrir une nouvelle ville » très rapidement et répondre à un besoin d’urgence« . Chaque candidature pour devenir baby-sitter demeure scrupuleusement étudiée, avec retour d’une réponse dans les 48 heures. La plateforme entretient aussi un partenariat avec les universités et écoles de Paris, Lyon et Strasbourg afin de se faire connaître auprès des étudiants et mieux anticiper les demandent de création de profil.

 

Publié par Rémi Bain-Thouverez

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *