Une solution technologique pour faciliter le télétravail

i-tourisme

Alors que l’épidémie de Coronavirus s’intensifie en France, beaucoup d’entreprises se voient obligées de faire travailler une majorité, voir la totalité de ses employés de chez eux, afin d’assurer un minimum la continuité de leur activité. Après l’appel du ministre chargé au Numérique, Cédric O, une entreprise a répondu afin de faciliter le télétravail.

Systancia, entreprise spécialiste Européen de la cybersécurité et virtualisation d’applications, met à disposition une solution simple : Systancia Gate. Afin de permettre la limitation de la propagation du virus en aidant les employés des compagnies à réduire au maximum leurs déplacements pour atténuer l’impact sanitaire et économique de l’épidémie, leur outil devient gratuit.

Si beaucoup d’entreprises ont négocié des accords de contrat de télétravail, elles ne sont pas souvent préparées face à l’infrastructure informatique à mettre en place. C’est pourquoi, et en réponse à l’appel du ministre du Numérique, Cédric O, Systancia Gate sera disponible pendant 3 mois, avec un service extensible mois par mois selon la durée de l’épidémie. Ce logiciel reste facile d’installation et d’utilisation tout en préservant la sécurité des données.

Cette solution hébergée par OVHCloud, spécialiste du cloud et de la cybersécurité, fonctionne comme un service distant sécurisé aux postes de travail et aux applications de l’entreprise, depuis n’importe quel type de PC à distance. Ils disposent de leur navigateur, applications et accèdent à leurs applications et poste de travail connecté au réseau interne de la compagnie. Grâce à sa mise en œuvre du principe du « moindre privilège », l’utilisateur peut se connecter uniquement à ses applications et non celles de ses collègues, permettant ainsi d’éliminer le risque d’ouverture de son réseau. Le tout, en restant conforme aux normes de sécurité de la firme.

Systancia Gate, créé par la société du même nom, basé à Mulhouse, Paris et Rennes, certifié par l’ANSSI, reste disponible aussi bien en Cloud, qu’en « service as a software » (SaaS). Se déployant en quelques minutes, elle s’utilise autant par les grands groupes que les PME ou encore les structures publiques en France et à l’international. Touchée de plein fouet par l’épidémie, l’entreprise reste solidaire, comme l’explique Christophe Corne, fondateur et président du Directoire de Systancia : « Systancia est une PME née à Mulhouse, ville frappée de plein fouet par l’épidémie. Nos collaborateurs ainsi que l’ensemble de l’entreprise sont déjà très impactés. Plusieurs secteurs de l’économie sont plus touchés que d’autres et nous ne pouvons pas ne pas être solidaire ».

En effet, si certaines entreprises ont pris les mesures nécessaires, ce n’est pas le cas de toutes. Face à cette situation, elles doivent comprendre l’importance de la transformation numérique pour s’adapter au monde demain, mais aussi à ce genre d’urgence. Au-delà du virus, il existe d’autres raisons de pouvoir passer au télétravail, comme par exemple le temps de trajet. Un salarié qui travaille 7 heures par jour, mais avec les trajets entre chez lui et son travail se rallongeant, il peut dépasser les 10 heures. Ce temps gagné peut-être réinvesti dans son travail.

 

Publié par Rémi Bain-Thouverez

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *