Une solution technologique pour l’ouverture des centres de loisirs

i-tourisme

Distance de sécurité, surpopulation et reprise. Pour accompagner la réouverture des établissements culturels et de loisirs, Qweekle, une jeune entreprise, propose une solution de gestion des flux pour accueillir les visiteurs dans les conditions les plus adéquates.

Une start up innovante

Créé par Eric Baÿ et Cédric Demannez, en 2017, Qweekle s’impose comme un logiciel de gestion innovant. Solution efficace l’accueil de la clientèle, l’entreprise permet de réserver en ligne, d’encaisser et contrôler l’accès à destination des activités de loisirs récréatifs, sportifs ou encore des biens culturels. Déjà partenaire de plusieurs musées, Qweekle entretient la relation de confiance entre les établissements et son public afin de redynamiser le secteur du loisir et du tourisme après cette longue période de confinement. La startup propose une solution complète, 100% digitale et clé en main pour assurer un accueil fluide et sécurisé.

Son fonctionnement

Les visiteurs peuvent réserver en ligne un créneau puis obtenir un QR code pour valider leurs accès à l’établissement. Les structures peuvent ainsi réguler leurs jauges d’accueil tout en calculant leurs disponibilités de façon instantanée. Le personnel et les clients peuvent ainsi éviter les pics de visite.

Respect des contraintes ?

Avec le Covid, 70% des 150 clients de Qweekle, notamment des parcs de loisirs, furent contraint de fermer leurs portes provisoirement. Un impact important puisque le loisir indoor représente en 2019, près de 5 000 entreprises, 30 000 salariés et 30 millions de clients adultes et enfants soit 43 % de la population française. Trouver une solution devient donc une urgence afin de sauver l’économie, des emplois et permettre aux français de se divertir. « Avec la fermeture de tous nos parcs de loisirs, nous devions nous adapter en faisant preuve d’agilité dans ce contexte inédit. Grâce à notre solution de gestion de flux, des Musées Bruxellois ont pu rouvrir en respectant les contraintes de distanciation » déclare Cédric Demannez, l’un des fondateurs de la Start-up.

 Créer du lien

En collaborant avec 4 musées de la ville de Bruxelles, Qweekle se lance dans un projet cherchant à rétablir le lien perdu entre le client et l’établissement avant le confinement. Grâce à ce défi, la start-up prouve son utilité permettant de réunir les conditions nécessaires à la redynamisation de ce secteur.

Installation et suivi

Novateur, Qweekle veut néanmoins être aussi simple d’accès pour ses clients. Pour la première installation, un expert accompagne chacun de vos pas, permettant ainsi de rapidement faire le lien à chaque étape tel que le paramétrage, les essais. La formation se fait en compagnie d’un professionnel. Lors de cet échange, la plateforme tente de trouver la meilleure façon d’utiliser la solution afin que les bénéfices soient maximums, que les spécificités de l’organisation s’intègrent parfaitement et que l’optimisation des taux de TVA utilisés, le respect de la RGPD, la catégorisation de vos produits soient respectés. En effet, les données sont stockées dans un cloud privé, dupliquées sur plusieurs serveurs sécurisés. Tous les serveurs et données sen retrouvent dans l’U.E. Et même après cette première installation, un support client 7J/7 permet aux clients de contrer tout inconvénient.

Une occasion en or

Les plus touchés par le Covid se voient offrir gratuitement les services de Qweekle. Sont éligibles tous acteurs particulièrement précarisés par la crise. En effet, La solution sera gratuite en 2020 et sans engagement pour les adhérents des associations professionnelles partenaires. « Notre idée consiste à aider aujourd’hui, pour éventuellement recruter demain de futurs utilisateurs qui auront été convaincus sans avoir été contraints. Nous aussi nous avons au départ reçu des aides vitales, et nous souhaitons contribuer à notre tour les entreprises à passer ce cap » affirme Cédric Demannez, l’un des fondateurs de la Start-Up.

Lorely Sioule, journaliste

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *