XV – Les badges numériques, reconnaissance du développement professionnel

i-tourisme

Le Welcome City Lab a dévoilé le second tome de son « Cahier des tendances ». Un ouvrage qui recense toutes les tendances d’aujourd’hui (et de demain) dans le secteur du tourisme et du voyage. Chaque semaine et en exclusivité, i-tourisme et Le Quotidien du Tourisme vous dévoilent une nouvelle tendance. Cette semaine, rencontre avec Geoffroi Garon-Epaule, fondateur de Pygmalion afin d’échanger sur les systèmes de badges numériques. 

 

Qu’est ce qu’un badge numérique ?

Un badge numérique est un fichier numérique (page web) qui est une représentation visuelle et documentée d’un apprentissage ou d’un accomplissement. Il peut être conservé et partagé à travers des fichiers numériques contenant un ensemble de métadonnées cryptées (standard Openbadges) qui décrivent et valident une compétence, une expérience ou un niveau d’accomplissement. Il permet aussi d’encapsuler des traces numériques (texte, photo, vidéo).

 

Quels en sont les usages ?

Il y a trois grands usages : 1. Motiver l’apprenant dans son parcours en ajoutant de la valeur aux activités d’apprentissages, 2. Reconnaître les accomplissements et les expériences, et 3. Certifier l’acquisition de connaissances, le développement de compétences et d’habiletés.

 

Quels sont les différents contextes d’utilisation ?

Dans le monde de l’éducation (universités et établissements d’enseignement), les badges peuvent être utilisés pour soutenir et motiver les apprenants, pour personnaliser l’apprentissage, en complément de différents processus d’évaluation et de certification déjà en usage (co-programme).

Dans l’univers du travail, ils peuvent améliorer la gestion des talents et du capital humain, favoriser le recrutement et l’intégration, permettre la gestion et la conception du développement professionnel des employés, accroître l’efficacité organisationnelle et contribuer au marketing Internet et à la réputation des organisations.

Dans la société, ils valorisent l’apprentissage non formel dans l’éducation publique, l’engagement social (bénévolat), les nouveaux espaces d’innovation et d’apprentissage (Fab Lab, Living Lab), la formation en ligne (applications, MOOC) et les programmes d’apprentissage et de citoyenneté numérique (villes apprenantes).

 

Quelles entreprises utilisent déjà les badges numériques ?

Plusieurs entreprises en technologie de l’information (IBM, Cisco, Microsoft et plusieurs autres) utilisent les badges numériques pour attirer, mobiliser et développer les talents de l’entreprise. Le retour d’expérience d’IBM est convaincant avec un recrutement plus efficace, des taux plus élevés de finalisation des programmes de formation continue, une compréhension des compétences de chacun, des baisses de coûts dans le service aux clients.

 

Comment ce concept peut-il s’intégrer dans l’industrie du tourisme ?

Pour les entreprises, une stratégie en gestion du capital humain avec des badges numériques permet de favoriser le recrutement et la rétention du personnel qualifié, en particulier les millénials qui veulent être reconnus pour leurs efforts et apports. C’est aussi un outil de gestion du développement professionnel qui permet d’automatiser les suivis des programmes de formation et de reconnaissance des travailleurs. Ils permettent une meilleure adéquation et structuration entre la formation institutionnelle, la formation dans l’industrie et les parcours avec des mentors.

Pour les travailleurs, les badges peuvent permettre de construire leur portfolio professionnel, d’identifier les opportunités d’emploi, d’augmenter leur mobilité au sein d’un secteur, et de valoriser leur apprentissage et leur expérience.

Pour les touristes, les organisations touristiques peuvent offrir des badges de reconnaissance ou des badges de certification comme stratégie marketing. Par exemple, reconnaître l’accomplissement de voyages d’aventure et des activités de sports extrêmes et de performance (parachutisme, course à obstacles, rafting). Les badges permettent ainsi aux personnes de garder des traces vivantes et partageables de ces moments inoubliables et intenses pour eux.

 

Quel est l’avenir des badges numériques ?

Le marché du travail du futur sera grandement touché par l’automatisation des processus (intelligence artificielle), l’hypersegmentation des marchés, une économie mondiale interconnectée et complexe. Les badges numériques permettent de numériser et de structurer ce que les gens apprennent et accomplissement tout au long de leur vie, c’est la big data des compétences et de l’expérience. Ainsi, les travailleurs devront être capables de pivoter sur leurs compétences existantes pour s’adapter aux changements, en désapprendre des obsolètes et en apprendre de nouvelles rapidement à travers différents parcours d’apprentissage.

 

[ Retrouvez tous les chapitres du Cahier des Tendances sur ce lien.]

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *